Robert Adams (photographe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Robert Adams.
 Ne doit pas être confondu avec Robert Adam.
 Ne doit pas être confondu avec Ansel Adams.
Robert Adams
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (79 ans)
OrangeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinctions

Robert Adams, né le à Orange (New Jersey) est un photographe américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Au début de sa carrière de photographe professionnel, Robert Adams quitte le New Jersey pour s'installer dans le Colorado. Là, il commence à montrer la façon dont les paysages de l'Ouest américain, jadis arpentés par des photographes tels que Timothy O'Sullivan ou William Henry Jackson, subissent l'influence de l'activité humaine. Avant la naissance des mouvements écologistes, Robert Adams se pose en observateur du développement humain, soucieux d'en comprendre les répercussions environnementales[1].

Appartenant au mouvement artistique des « Nouveaux Topographes » dans les années 1970, Adams se veut neutre et s'interdit tout jugement critique du sujet. Ses images sont titrées comme des documents, établissant ainsi leur neutralité. Ses clichés ne donnent qu'une information géographique, se veulent purement descriptifs. Dans des essais récents, Why people photograph et Beauty in photography, Adams plaide avec force et clarté en faveur d'une approche traditionnelle et humaniste de la photographie, ainsi que d'une responsabilisation en matière d'environnement. Il précise dans ses essais sa vision d'une ambivalence nécessaire dans l'art: une fusion des contraires, l'existence simultanée de l'harmonie et de la discorde, de la beauté dans la laideur[2].

Il a reçu le prix de la John Simon Guggenhein Memorial Foundation en 1973 et 1980 et le prix de la MacArthur Foundation en 1994.

Robert Adams est lauréat du Prix Hasselblad en 2009.

Collections, expositions[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

  • Commercial Residential (2003).
  • Eden (1999).
  • Notes for Friends (1999).
  • Why People Photograph: Selected Essays and Reviews (1996).
  • West from the Columbia: Views from the River Mouth (1995).
  • What We Bought (1995).
  • Perfect Times, Perfect Places (1988).
  • Summer Nights (1985).
  • Beauty in Photography: Essays in Defense of Traditional Values (1981).
  • From the Missouri West: Photographs (1980).
  • Denver: a Photographic Survey of the Metropolitan Area (1977).
  • The New West (1974).
  • The Architecture and Art of Early Hispanic Colorado (1974).
  • White Churches of the Plains (1970).

Source[modifier | modifier le code]

  1. Asmara Klein, « Le Grand Robert », L'Intermède,‎ (lire en ligne)
  2. « Exposition Robert Adams: The Place We Live, Los Angeles County Museum of Art », sur L'Intermède,‎ (consulté le 20 mai 2015)
  3. Le Grand Robert, Asmara Klein, le 14/05/2012, Présentation de l'exposition au LACMA à lire sur L'Intermède

Liens externes[modifier | modifier le code]