René d'Antoine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
René d'Antoine
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (80 ans)
QuébecVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

René d'Antoine, né Antoine René Letarte à Québec le 4 mai 1939, fait carrière dans la chanson québécoise.

Biographie[modifier | modifier le code]

D'abord parolier et bassiste, ce musicien a été l'un des membres chanteurs du groupe populaire québécois Les Bel Canto (1962-1971) . Proclamé groupe de l'année en 1969, Les Bel Canto remportent également le prix qualité sur disque au cours de la même année. En 1970, alors qu'ils enregistrent 4 chansons dans les studios EMI, sur Abbey Road, à Londres, ils sont invités à représenter les groupes québécois au pavillon du Canada à l'exposition internationale d'Osaka au Japon. En 1972, il produit la chanson When My Day au Studio de Tony Roman; c'est étant une composition de Robert Salagan interprété par ce dernier sur laquelle René jouera de la contrebasse.

Nanti de l'expérience vécue dans les studios d'enregistrement, René Letarte dirige son attention vers la nouvelle génération de créateurs. C'est ainsi qu'il investit une grande partie de son temps à réaliser et produire pour des artistes en qui il a foi, c'est-à-dire : Marie-Claire et Richard Séguin (Les Séguin), Gilles Valiquette, Jim Corcoran et Bertrand Gosselin (Jim et Bertrand) pour qui il a produit les tout premiers albums. René Letarte est donc le premier travailleur du phénomène reconnu et nommé «la relève» au Québec. À travers ses nombreux succès sur disques avec ces jeunes artistes, il a entre autres travaillé avec le réputé Jacques Michel avec qui il a réalisé trois albums.

En 1975, il abandonne les studios de son pour se consacrer entièrement à la chanson. Boursier du ministère des Affaires culturelles du Québec, il entreprend l’écriture de ses premières chansons paroles et musique et commence une nouvelle carrière dans les cafés et boîtes à chansons au Québec. Il produira un premier disque solo en 1980.

En 1989, il quittera le Québec pour un séjour en France. Il y demeurera cinq ans à chanter et à donner des ateliers d’écriture sur tout le territoire. À son retour au Québec en 1995, il rédige Petit référentiel de l’auteur-compositeur, un essai sur l’harmonie sonore de la langue française chantée qu’il publiera aux éditions Triptyque en 1997.

Établi à Lévis depuis 2001, il y a fondé l’Académie Chanson dans laquelle il a installé son studio de son et y donne une formation autant aux professionnels qu’aux débutants. Il anime également des ateliers d’écriture de chansons à tous les niveaux des écoles primaires et secondaires ainsi que des CEGEP et universités du Québec.