René Vestri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
René Vestri
Image illustrative de l'article René Vestri
Fonctions
Sénateur des Alpes-Maritimes
Successeur Hélène Masson-Maret
Maire de Saint-Jean-Cap-Ferrat
Prédécesseur Honoré Toscan
Successeur Marlène Césarini
Conseiller général du canton de Villefranche-sur-Mer
Prédécesseur Fernand Dunan
Successeur Xavier Beck
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Saint-Jean-Cap-Ferrat
Date de décès (à 74 ans)
Lieu de décès Paris
Parti politique RPR, UMP
Profession Entrepreneur de travaux publics

René Vestri, né le et mort le à Paris, est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Maire de Saint-Jean-Cap-Ferrat à partir de 1983 et conseiller général des Alpes-Maritimes (de 1985 à 2011), il est élu sénateur des Alpes-Maritimes, à la tête d'une liste divers droite, en 2008[1]. Il rejoint ensuite le groupe UMP au Sénat[2].

Il est le président fondateur de « SOS Grand Bleu », association ayant pour but la défense et la protection des espèces (cétacés) vivant en Méditerranée, créée en 1989.

En avril 2010, il est mis en examen pour « blanchiment à titre habituel et en bande organisée, trafic d'influence et association de malfaiteurs » dans le cadre d'une autre affaire de corruption sur la Côte d'Azur[3]. Dans ce dossier, le Sénat autorise la levée de son immunité parlementaire le 21 janvier 2010[4]. En octobre 2011, il est condamné à trois mois de prison en sursis et 3 000 € d'amende pour travail dissimulé et détournement de subventions européennes[5] pour avoir utilisé des subventions destinées à un échange culturel afin de financer des activités municipales sans lien avec l'objet de la subvention.

Très fatigué, il décède en cours de mandat[6],[7].

Synthèse des mandats[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]