René Neuville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
René Neuville
Lovers 9000BC british museum.jpg
Les Amants de Ain Sakhri, figurine natoufienne ayant appartenu à R. Neuville.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 52 ans)
JérusalemVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
René Victor NeuvilleVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinction

René Neuville est un préhistorien et diplomate français, longtemps en poste au consulat de France à Jérusalem, né le 30 octobre 1899 à Gibraltar[1], décédé le 23 juin 1952 à Jérusalem.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père était consul général de France à Gibraltar. Il entre jeune dans la carrière consulaire. Son premier poste est Vintimille. En 1926, il est nommé chancelier du consulat de Jérusalem où il séjourne d'abord onze ans. Il s'investit dans les études préhistoriques auxquelles il consacre de nombreuses monographies. En 1933, fouillant une grotte du Djebel Qafzeh près de Nazareth, il découvre les restes de cinq individus inhumés dans un dépôt du Paléolithique moyen.

Nommé à Alicante en 1937, puis à Gibraltar et au Maroc au début de la Seconde Guerre mondiale, il y poursuit ses recherches archéologiques. En 1943, il est à Alger, puis à Tunis. En 1946, il est nommé consul général de France à Jérusalem, où il reprend ses travaux interrompus, mais ses fonctions diplomatiques l'accaparent. Il est notamment en fonctions lors de l'attentat de l'hôtel King David (22 juillet 1946).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien interne[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]