Real Oviedo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Real Oviedo
Logo du Real Oviedo
Généralités
Nom complet Real Oviedo S.A.D.
Surnoms Carbayones
Azules
Noms précédents Real Oviedo Foot-ball Club (19261931)
Oviedo Football Club (19311941)
Real Oviedo Club de Fútbol (19411992)
Fondation (96 ans)
Couleurs Bleu et blanc
Stade Nuevo Carlos Tartiere
(30 500 places)
Siège Calle Isidro Lángara s/n,
33001 Oviedo, Asturies
Championnat actuel LaLiga 2
Propriétaire Grupo Carso
Président Jorge Menéndez Vallina
Entraîneur José Ángel Ziganda
Site web realoviedo.es
Palmarès principal
National[1] Championnat d'Espagne D2 (5)
Championnat d'Espagne D3 (1)
Championnat d'Espagne D4 (4)

Maillots

Kit left arm oviedo1920h.png
Kit body oviedo1920h.png
Kit right arm oviedo1920h.png
Kit shorts realoviedo1920h.png
Kit socks oviedo1920h.png
Domicile
Kit left arm.png
Kit body oviedo1920a.png
Kit right arm.png
Kit shorts realoviedo1920a.png
Kit socks realoviedo1920a.png
Extérieur
Kit left arm.png
Kit body realoviedo1819 T.png
Kit right arm.png
Kit shorts realoviedo1819 T.png
Kit socks 3 stripes white.png
Neutre

Actualités

Le Real Oviedo est un club espagnol de football fondé en 1926 et basé dans la ville d'Oviedo, dans la communauté autonome des Asturies.

Né de la fusion du Real Stadium Club Ovetense et du Real Club Deportivo de Oviedo, il a évolué 38 saisons en Division 1, où il a terminé trois fois troisième[2] et s'est qualifié pour la Coupe UEFA en 1991[3]. Sa dernière saison en Liga fut lors de la saison 2000-2001[2].

Le club joue ses matchs à domicile au Stade Carlos Tartiere, doté de 30 500 places (son équipe féminine, quant à elle, évolue dans le Stade Manuel Díaz Vega).

Depuis 2012, le club appartient à la société mexicaine Grupo Carso (Carlos Slim).

Histoire[modifier | modifier le code]

Emplacement d'Oviedo, en Espagne.

Débuts[modifier | modifier le code]

Histoire récente[modifier | modifier le code]

Durant l'été 2003, le Real Oviedo survit à une double rétrogradation, d'abord sportive en Segunda División B puis administrative en Tercera División (le quatrième niveau du championnat espagnol) à la suite des dénonciations des joueurs pour non-paiement des salaires, plaintes qu'ils n'ont pas voulu retirer malgré les garanties de paiement apportées par le club ; et à l'opposition de la Mairie à la gestion du club et à la lutte qui s'ensuit pour son contrôle. Cette situation aboutit à la refondation, avec le soutien de la Mairie, du Club Astur (un club de quartier), appelé aujourd'hui Oviedo ACF, qui avait pour but de supplanter le club historique. Heureusement, sans succès. Le Real Oviedo survit grâce au dévouement de ses supporters, qui ont travaillé gratuitement quand il le fallait, par exemple, enlever de la neige du centre d'entraînement ou vendre du matériel sportif pour payer l'électricité. La fidélité de ses supporters est également remarquable par le nombre très élevé d'abonnements (12 759[réf. nécessaire]) en Tercera División (la ville compte environ 200 000 habitants et en Liga, il y avait, au maximum, 19 000 abonnements) ou par le nombre de spectateurs (27 000 spectateurs lors d'un match de niveau 4[réf. nécessaire]).

En tout cas, les Bleus ont été marqués ces dernières années par une accumulation de revers sportifs et extra-sportifs. Il faut se souvenir des décès accidentels de deux joueurs de l'équipe première, Peter Dubovsky et Armando Barbón, ou de l'échec, en , du Real Oviedo face au Atlético Arteixo en finale de la phase d'accession à la Segunda División B. Une accession qui aurait signifié un pas en avant énorme vers la normalisation de la situation du club.

Le Real Oviedo est monté en Segunda División B en 2005 en gagnant face au Coruxo FC, puis contre le Real Avila par 1-5 et 2-0, lors de la phase d'accession.

En , le Real Oviedo est relégué de nouveau en Tercera División. En août, le club cherche à récupérer la place de Grenade 74 en Seconde Division B, club rétrogradé par la FIFA et l'UEFA. Finalement, le TAS confirma la place de Grenade 74 en Segunda División B. Mais le Real Oviedo démarre bien la saison 2007-2008 en Tercera División.

En , le club accède à la Segunda División B, grâce à sa victoire face au RCD Majorque B (1-0, 0-1 et 6-5 aux tirs au but). Sa première saison en Segunda División B est une réussite puisque le club termine 2e de son groupe[4] et participe aux play-offs d'accession en Segunda División.

En 2012, le club connaît des difficultés financières, trois joueurs ayant été formés au club ont acheté des actions du club, afin de l'aider financièrement : Juan Mata, Santi Cazorla et Miguel Pérez Cuesta. Le Real Madrid CF aide également financièrement ce club historique. Le , l'homme d'affaires mexicain Carlos Slim Helú devient le principal actionnaire du club en investissant 2 millions d'euros [5]. Ainsi, l'homme le plus riche du monde sauve le club de la liquidation. C'est par l’intermédiaire d'une entreprise de son groupe (Immobiliaria Carso) que Carlos Slim annonce cette décision et ajoute : La singulière et difficile période que traverse actuellement le club, son histoire au sein du football professionnel espagnol et surtout le soutien de son extraordinaire public ont amené notre groupe à se décider en faveur de ce projet.

Le , Oviedo remonte en Segunda División en battant le Cadix CF lors des barrages.

En , l'ancien capitaine de l'équipe d'Espagne Fernando Hierro devient l'entraîneur.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Compétitions nationales
 

Personnalités du club[modifier | modifier le code]

Joueurs du club[modifier | modifier le code]

Présidents du club[modifier | modifier le code]

Entraîneurs du club[modifier | modifier le code]

Joueurs du club[modifier | modifier le code]

Anciens joueurs du club[modifier | modifier le code]

Effectif actuel (2021-2022)[modifier | modifier le code]

No. Nat. Position Nom du joueur
1 Drapeau de l'Espagne G Joan Femenías
3 Drapeau de l'Espagne D Alejandro Arribas
4 Drapeau de l'Espagne D David Costas
5 Drapeau de l'Espagne M Luismi
6 Drapeau de l'Espagne M Javi Mier
7 Drapeau de l'Espagne M Viti Rozada
8 Drapeau de l'Espagne M Marco Sangalli
9 Drapeau de l'Espagne A Borja Bastón
10 Drapeau de l'Espagne M Borja Sánchez
11 Drapeau de la Slovaquie M Erik Jirka
12 Drapeau de l'Espagne D Dani Calvo
13 Drapeau de l'Espagne G Tomeu Nadal
No. Nat. Position Nom du joueur
14 Drapeau de l'Espagne M Jimmy
15 Drapeau de l'Uruguay M Gastón Brugman (en prêt de Parma)
16 Drapeau du Ghana A Samuel Obeng
17 Drapeau de l'Espagne M Joni Montiel (en prêt du Rayo Vallecano)
18 Drapeau de l'Espagne D Christian Fernández
19 Drapeau du Brésil A Matheus Aiás (en prêt d’Orlando City)
20 Drapeau de l'Espagne A Jorge Pombo (en prêt de Cádiz)
21 Drapeau de l'Espagne D Carlos Isaac (en prêt d’Alavés)
22 Drapeau de la France D Pierre Cornud
23 Drapeau de l'Espagne D Mossa (capitaine)
24 Drapeau de l'Espagne D Lucas Ahijado
Drapeau du Nigeria M Samuel Nnoshiri

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. a et b (es) « Graphique des classements finaux du club durant ses 38 saisons en élite. », sur www.lfp.es (consulté le )
  3. (en) « La coupe de l'UEFA, saison 1991-1992. », sur www.rsssf.com (consulté le )
  4. (es) « Le classement du groupe 2 (Seconde division B, saison 2009-2010) », sur www.rfef.es (consulté le )
  5. « Espagne - Carlos Slim, principal actionnaire du Real Oviedo (3e div.) », Le Matin Bleu,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  6. (es) « Egea sustituye a Anquela al frente del Oviedo », sur as.com, (consulté le )
  7. (es) « Javi Rozada, nuevo entrenador del Real Oviedo », sur www.lavozdeasturias.es, (consulté le )