Javier Irureta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Javier Irureta
Image illustrative de l'article Javier Irureta
Javier Irureta en 1973
Biographie
Nom Javier Iruretagoyena Amiano
Nationalité Drapeau : Espagne Espagnol
Naissance (69 ans)
Lieu Irun (Espagne Drapeau : Espagne)
Période pro. 1965 - 1980
Poste Attaquant
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1965-1967 Drapeau : Espagne Real Unión de Irun
1967-1975 Drapeau : Espagne Atlético de Madrid
1975-1980 Drapeau : Espagne Athletic Bilbao
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
1972-1975 Drapeau : Espagne Espagne 6 (0)
1979 Drapeau : Pays basque Pays basque 1 (0)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
1984-1988 Drapeau : Espagne Sestao SC
1988-1989 Drapeau : Espagne CD Logroñés
1989-1993 Drapeau : Espagne Real Oviedo
1993-1994 Drapeau : Espagne Racing Santander
1994-1995 Drapeau : Espagne Athletic Bilbao
1995-1997 Drapeau : Espagne Real Sociedad
1997-1998 Drapeau : Espagne Celta Vigo
1999-2005 Drapeau : Espagne Deportivo La Corogne
2006 Drapeau : Espagne Betis Séville
2008 Drapeau : Espagne Real Saragosse
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Javier Iruretagoyena Amiano, né le à Irun, est un footballeur espagnol. Durant les années 1970 il évolue au poste d'attaquant, notamment à l'Atlético de Madrid, où il remporte la Coupe intercontinentale, et à l'Athletic Bilbao. Devenu entraîneur, il dirige le Deportivo La Corogne, club avec lequel il remporte le championnat et la Coupe d'Espagne dans les années 2000. Le Depor est également demi-finaliste de la Ligue des champions. En 2006, Irureta dispute son 600e match de 1re division en tant qu'entraîneur.

Carrière[modifier | modifier le code]

En tant que joueur[modifier | modifier le code]

Javier Irureta effectue ses débuts dans le club de sa ville natale, le Real Unión de Irun, qui évolue en Tercera División. Il est recruté par l'Atlético de Madrid en 1967, et dispute son premier match dans le championnat d'Espagne en décembre[1]. Champion en 1970 et 1973, le club remporte la Coupe d'Espagne en 1972. En 1974, les Colchoneros sont battus par le Bayern Munich en finale de la Coupe des clubs champions. Les bavarois ne peuvent disputer la Coupe intercontinentale et sont remplacés par l'Atleti}, qui l'emporte face aux argentins d'Independiente[2].

Irureta rejoint l'Athletic Bilbao en 1975. En 1976-1977, le club atteint la finale de la Coupe UEFA, après avoir écarté le FC Barcelone en quarts de finale. Lors du match retour, disputé au Camp Nou, Irureta inscrit un doublé. En finale, les basques s'inclinent face à la Juventus à la différence de buts, malgré une nouvelle réalisation d'Irureta à San Mamés. Il met un terme à sa carrière de joueur en 1980 après avoir disputé plus de 300 matches en 1re division[3].

Durant les années 1970, Irureta est appelé à six reprises en équipe d'Espagne par le sélectionneur László Kubala[4].

En tant qu'entraîneur[modifier | modifier le code]

Javier Irureta commence sa carrière d'entraîneur dans les divisions inférieures, au Sestao Sport Club. En , il dispute son premier match de Primera División en tant qu'entraîneur avec le CD Logroñés[5]. Il qualifie le Real Oviedo, 6e du championnat d'Espagne en 1990-1991, pour la Coupe UEFA[1], et récidive avec le Celta Vigo en 1997-1998[6]. Il est nommé meilleur entraîneur de la saison 1997-1998 par le magazine Don Balón et par le journal El País[7].

En 1998, il est recruté par le Deportivo La Corogne. Irureta est l'entraîneur ayant conquis le plus de titres avec le Depor[6], qui sous sa direction remporte le championnat d'Espagne pour la première fois de son histoire en 1999-2000. Ce succès lui permet d'obtenir une nouvelle fois le titre de meilleur entraîneur de l'année[7]. Le club se classe dans les trois premiers lors des quatre saisons suivantes. Les galiciens remportent la Supercoupe d'Espagne en 2000, ils s'imposent de nouveau en 2002 et battent le Real Madrid en finale de la Coupe d'Espagne. Le club dispute la Ligue des champions et est éliminé par deux fois en quarts de finale. Durant la saison 2003-2004, La Corogne s'incline en demi-finales face au futur vainqueur, le FC Porto, alors entraîné par José Mourinho. Irureta quitte le Depor en juin 2005, le club ayant terminé 8e du championnat 2004-2005 et dernier de sa poule lors de la phase de groupes de la Ligue des champions[6].

En , il succède à Lorenzo Serra Ferrer à la tête du Real Betis. Durant la saison, il participe à son 600e match de 1re division en tant qu'entraîneur. Irureta est alors le technicien le plus expérimenté du championnat d'Espagne, derrière Luis Aragonés et Miguel Muñoz[5]. Néanmoins, il donne sa démission en décembre ; le Betis est alors relégable et compte trois victoires en quinze rencontres de Liga[8]. Irureta est nommé entraîneur du Real Saragosse en , après avoir pris une année sabbatique. En difficulté en championnat, Saragosse s'est déjà séparé de deux entraîneurs, Víctor Fernández et Ander Garitano, lors des mois précédents. Il ne parvient pas à redresser la situation et démissionne au mois de mars, après avoir subi quatre défaites consécutives. Il est remplacé par Manolo Villanova[9].

Palmarès[modifier | modifier le code]

En tant que joueur 
En tant qu'entraîneur 

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

  • Prix Don Balón de Meilleur entraîneur de La Liga : 1998, 2000 et 2004.

Notes et références[modifier | modifier le code]