Raymond Smullyan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Raymond Smullyan
Image dans Infobox.
Biographie
Naissance
Décès
(à 97 ans)
New YorkVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Instrument
Directeur de thèse
Site web
Œuvres principales
Quel est le titre de ce livre ? (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Raymond Smullyan est un logicien, mathématicien, philosophe et magicien[1] américain né le à Far Rockaway et mort le [2] à Hudson dans l'État de New York.

Biographie[modifier | modifier le code]

Raymond Smullyan développe tôt un double intérêt pour la musique et la science. A douze ans, il gagne une médaille d'or à l'occasion d'un concours de piano, et semble se destiner à une carrière musicale. Il s'inscrit à la Theodore Roosevelt High School, mais cette solution ne le satisfait pas entièrement : il lui manque les mathématiques. Smullyan navigue donc entre études musicales et scientifiques pendant des années, avant de se voir octroyer un poste de professeur au Dartmouth College de Hanover[3].

Il est connu pour avoir écrit des livres d'énigmes logiques et mathématiques qui permettent de montrer au grand public des concepts avancés en logique comme les théorèmes d'incomplétude de Gödel.

Son livre d'échecs, The Chess Mysteries of Sherlock Holmes, mettant en scène Sherlock Holmes et le Docteur Watson et écrit dans le style d'Arthur Conan Doyle, est une introduction à l'analyse rétrograde.

En théorie de la calculabilité, on lui doit le théorème de récursion double.

Raymond Smullyan n'a jamais abandonné la musique et a enregistré un récital de pièces de Bach, Scarlatti et Schubert.

Bibliographie sélective[modifier | modifier le code]

En logique[modifier | modifier le code]

Récréations mathématiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Raymond Smullyan, Satan, Cantor & Infinity : Mind-Boggling Puzzles, Dover Publications Inc., (1re éd. 1992), 288 p. (ISBN 978-0486470368, lire en ligne), couverture.
  2. (en) Hannah Osborne, « Mathematician and puzzle-maker Raymond Smullyan dead at 97 », sur International Business Times UK, (consulté le ).
  3. « Raymond Smullyan », sur Evene.fr (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]