Rassemblement pour le Mali

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir RPM.

Rassemblement pour le Mali
Présentation
Président Ibrahim Boubacar Keïta
Fondation
Siège Mali
Positionnement Centre gauche
Idéologie Social-démocratie
Affiliation internationale Internationale socialiste
Couleurs Vert et jaune
Site web rpm.mlVoir et modifier les données sur Wikidata
Représentation
Députés
61 / 160

Le Rassemblement pour le Mali (RPM) est un parti politique malien créé par Ibrahim Boubacar Keïta en . Le symbole du RPM est le tisserand.

Le Rassemblement pour le Mali est membre de l’Internationale socialiste.

Histoire[modifier | modifier le code]

En , Ibrahim Boubacar Keïta, ancien Premier ministre, démissionne de l’Alliance pour la démocratie au Mali-Parti africain pour la solidarité et la justice (Adéùa-PASJ), parti politique du président Alpha Oumar Konaré qu’il présidait depuis 1994. Avec une partie des militants et des cadres de l’Adéma-PASJ, il fonde en le mouvement « Alternative 2002 » pour soutenir sa candidature à l’élection présidentielle, puis en juin le Rassemblement pour le Mali (RPM), dont il prend la présidence.

En 2002, à l’élection présidentielle, Ibrahim Boubacar Keïta arrive en troisième position avec 21,04 % des voix, derrière le candidat du parti au pouvoir Soumaïla Cissé et le futur président Amadou Toumani Touré.

Le RPM s’allie avec le Congrès national d’initiative démocratique (CNID) et le Mouvement patriotique pour le renouveau (MPR) au sein de la coalition « Espoir 2002 » qui est mise en place pour les élections législatives de 2002 et qui arrive en tête. À l’issue de ces élections, le RPM est la deuxième force politique du pays avec 45 députés. Son président Ibrahim Boubacar Keïta obtient la présidence de l’Assemblée nationale.

Le RPM obtient environ 13 % des voix aux élections communales du .

En 2007, pour l’élection présidentielle, le RPM soutient logiquement la candidature d’Ibrahim Boubacar Keïta face à Amadou Toumani Touré. Le RPM est à l’origine de la création du Front pour la Démocratie et la République (FDR), créé par 14 partis et deux associations politiques avec comme objectif de réussir l'alternance lors de l’élection présidentielle malienne de 2007. Le FDR est composé du RPM, du PARENA, de la CDS-Mogotiguiya, de la Concertation démocratique, COPP, du DPM, du Faso, du MPDD, du PARI, du PER, du PRDDM, du RDR, du RDT, du RJP. Les deux associations politiques sont Convergence 2007 de Soumeylou Boubèye Maïga et l’ADJ d’Abdoul Karim Traoré dit Diop[1].Le président sortant est réélu dès le premier tour dans une élection dont le déroulement est contesté par l’opposition mais dont le résultat final est reconnue par cette dernière[2].

Le , Ibrahim Boubacar Keïta est désigné candidat de ce parti à l’élection présidentielle malienne de 2012[3].

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Les résultats électoraux du RPM depuis 2002
Année Élection Scores et observations
2002 Élection présidentielle Ibrahim Boubacar Keïta ː 21,04 % (premier tour)
2002 Élections législatives 46 députés au sein de la coalition Espoir 2002
2004 Élections communales 13 % des voix et 107 maires (sur 703), 1590 élus communaux (sur 10777)[4]
2007 Élection des conseillers nationaux 8 conseillers (sur 75)
2007 Élection présidentielle Ibrahim Boubacar Keïta ː 14,71 % (premier tour)
2007 Élections législatives 11 députés (sur 147)
2009 Élections communales 929 conseillers[5]
2013 Élection présidentielle Ibrahim Boubacar Keïta ː 39,79 % (premier tour), 77,61 % (second tour) ː élu
2013 Élections législatives 66 députés (sur 147)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Présidentielle 2007 : le FDR est né pour dire "Amadou doit partir" », L’Indépendant, 26 février 2007.
  2. « Nous reconnaissons ATT comme président de la République », L’Indépendant du 21 mai 2007.
  3. Reuters, « Mali: L’ancien Premier ministre Keita candidat à la présidentielle de 2012 », (consulté le 9 août 2011)
  4. S. Togola, Trio dominant, l'Essor, 25 mars 2009 « http://www.essor.gov.ml/jour/cgi-bin/view_article.pl?id=21714 »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  5. Mali, Ministère de l’administration territoriale et des collectivités locales, Nombre de conseillers communaux obtenus par partis, 2009 « http://www.matcl.gov.ml/IMG/pdf/NBConseiller.pdf »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Catégorie:Personnalité du Rassemblement pour le Mali

Lien externe[modifier | modifier le code]

Site de l'Union des jeunes RPM [1]