Randogne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Randogne
Blason de Randogne
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Drapeau du canton du Valais Valais
District Sierre
Commune Crans-Montana
NPA 3975
No OFS 6244
Démographie
Population
permanente
4 279 hab. (avant la fusion)
Densité 253 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 19′ nord, 7° 31′ est
Altitude 1 220 m
Superficie 16,88 km2
Divers
Langue Français
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Randogne
Géolocalisation sur la carte : Suisse
Voir sur la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Randogne
Géolocalisation sur la carte : canton du Valais
Voir sur la carte administrative du canton du Valais
City locator 14.svg
Randogne
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Randogne est une ancienne commune suisse du canton du Valais, située dans le district de Sierre. Elle fusionne le avec Mollens, Montana et Chermignon pour former Crans-Montana.

Vue aérienne (1955).

Superficie[modifier | modifier le code]

La commune de Randogne a une surface de 1688 hectares.

Répartition des surfaces :

  • 509 ha de forêts ;
  • 378 ha d'inculte ;
  • 335 ha d'alpages ;
  • 288 ha de prairies-cultures ;
  • 87 ha de vignes ;
  • 87 ha d'autres.

Altitude[modifier | modifier le code]

Le point le plus haut de la commune est la Plaine-Morte avec 3 000 mètres d'altitude, alors que le point le plus bas en est le lieu-dit « Entre-Deux-Torrents » qui se situe à 590 mètres d'altitude.

Randogne et ses origines[modifier | modifier le code]

Comme la majorité des communes de la Rive Droite, Randogne s'étale sur tout le coteau de la Noble Contrée. De Rand, son nom est devenu Randonni, puis Randonna et c'est en 1517 que des documents attestent enfin de son existence.

En commençant par le bas de la Commune qui se situe au niveau de la plaine, il y a le village de Loc. Les premiers habitants de ce village furent les nobles familles sierroises qui séjournaient au sortir de l'hiver, pour jouir des premiers rayons du soleil, ainsi que du paysage vert timide parsemé de pommiers immaculés.

Au-dessus de Loc, le petit hameau de Darnona qui se trouve dans les vignes.

Ensuite, en montant, se trouve le village de Randogne, au milieu d'un champ de vergers et de jardins, village qui connait le un incendie qui le détruit, à l'exception de la chapelle.

En 1900, lors de l'inspection du village par le Conseiller d'État M. Graven et M. De Chastonay, préfet, 110 ménages y vivent. Aux vieilles maisons ont succédé des maisons de pierre couvertes d'ardoises et séparées des locaux agricoles. La rue centrale a 6 mètres de large et des espaces suffisants ont été prévus entre toutes les constructions.

Ensuite se trouve le village de Bluche, sur un plateau utilisé pour l'élevage du bétail. Au-dessus de Bluche se trouve le plateau d'Orzières où plusieurs hôtels ont été construits.

Au-dessus d'Orzières se trouve le centre de la station de Montana tout au sommet, la tour de Supercrans - Vermala. Vers 1930, les habitants de Montana adressent une pétition au Conseil d'État pour la création d'une nouvelle commune sur le Haut-Plateau. La pétition est refusée par le Grand Conseil.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Personnalité(e)s domiciliées à Randogne[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Fonds d'archives[modifier | modifier le code]

  • Fonds : Randogne, Commune / Bourgeoisie (1400-1981) [2 mètres]. Cote : CH AEV, AC/AB Randogne. Sion : Archives de l'État du Valais (présentation en ligne).

Liens externes[modifier | modifier le code]