Raffinerie d'uranium de Blind River

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Raffinerie d'uranium de Blind River
Type d'installation
Domaine Installation nucléaire
Localisation
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Ontario
Coordonnées 46° 10′ 51″ nord, 83° 01′ 02″ ouest
Vie de l'installation
Exploitant Cameco
Date de mise en service 1983
Production
Production annuelle 18 000 tonnes d'UO3

Géolocalisation sur la carte : Ontario

(Voir situation sur carte : Ontario)
Raffinerie d'uranium de Blind River

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Raffinerie d'uranium de Blind River

La raffinerie d'uranium de Blind River est une usine située à l'embouchure de la rivière Mississagi, à l'ouest de la ville de Blind River, dans la province de l'Ontario au Canada. En service depuis 1983, elle est exploitée par l'entreprise canadienne Cameco[1], qui y emploie environ 150 personnes[2].

Dans cette usine, des concentrés d'uranium U3O8 (yellowcake) provenant des usines de concentration situées à proximité des mines d'uranium (Key Lake, ...) sont raffinés pour produire du trioxyde d'uranium (UO3), un produit intermédiaire de la chaîne de fabrication du combustible nucléaire. L'UO3 est ensuite transformé en dioxyde d'uranium (UO2) ou en hexafluorure d'uranium (UF6) à l'usine de conversion de Port Hope[1]. Pour pouvoir alimenter les réacteurs CANDU des centrales nucléaires canadiennes, le dioxyde d'uranium (UO2) est ensuite conditionné en pastilles de combustible nucléaire par l'entreprise GE Hitachi Nuclear Energy Canada Inc dans ses usines de Toronto et de Peterborough dans l'Ontario.

Au début de l'année 2012, Cameco demande l'autorisation à la Commission canadienne de sûreté nucléaire d'augmenter sa production de trioxyde d'uranium de 18 000 tonnes par an, jusqu'à 24 000 tonnes par an[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Raffinerie de Blind River », sur https://www.cnsc-ccsn.gc.ca/, (consulté le 16 mai 2015)
  2. (en) « Blind River Refinery », sur http://www.cameco.com/, (consulté le 16 mai 2015)
  3. « Cameco voit grand pour son usine de Blind River », sur http://ici.radio-canada.ca/, (consulté le 16 mai 2015)