Radoslav Rogina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Radoslav Rogina
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Informations
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (39 ans)
VaraždinVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Équipe actuelle
Équipes professionnelles
2002-2003Perutnina Ptuj
2004-2005Tenax
2006-2008Perutnina Ptuj
2009-2011Loborika
2012-Adria Mobil
Principales victoires

Radoslav Rogina, né le à Varaždin, est un coureur cycliste croate, membre de l'équipe Adria Mobil.

Biographie[modifier | modifier le code]

Parcours amateur[modifier | modifier le code]

Radoslav Rogina se signale dés 1999 où il parvient, malgré son statut amateur à remporter une étape du Tour de Croatie. Il est également deuxième du championnat de Croatie.

En 2000, il finit 4e de la première édition du Poreč Trophy, puis participe aux championnats du monde, à Plouay en France. Il termine 66e de la course en ligne des moins de 23 ans[1].

En 2001, il accroche le podium du Grand Prix Kranj après en avoir remporté une étape. Il termine une nouvelle fois second de son championnat national. Grace à ses performances, il est à nouveau présent aux championnats du monde de 2001 à Lisbonne au Portugal, où il prend cette fois ci la 31e place de la course en ligne des moins de 23 ans[2].

Parcours professionnel[modifier | modifier le code]

Début de carrière mitigé[modifier | modifier le code]

Il devient professionnel en 2002 dans l'équipe slovène Perutnina Ptuj. Sa première saison est délicate et il ne décroche que deux top 10 : sur le Grand Prix de la côte étrusque, puis au Poreč Trophy. Sur le Championnat de Croatie, il échoue de peu pour la gagne, terminant 2e du contre la montre et 3e de la course en ligne.

Sa saison 2003 est de meilleure facture. Elle débute par une deuxième place sur le Poreč Trophy, puis une victoire sur le Grand Prix Istria. Il accroche par la suite un podium sur la Jadranska Magistrala. Il dispute ensuite le Paths of King Nikola, une course dont il remporte deux étapes ainsi que le classement général. Il obtient ensuite deux top 10, sur les Tour de Slovénie et d'Autriche. Il parvient cette fois-ci à être champion de Croatie, à la fois sur la course en ligne et le contre-la-montre. Sa fin de saison est marquée par une deuxième place sur le Tour de l'Avenir, remporté par Egoi Martínez, puis par sa première participation aux championnat du monde élite, où il finit très loin des meilleurs.

En 2004, il rejoint l'équipe italienne Tenax. Cependant il réalise une saison décevante, malgré sa participation au seul grand tour de sa carrière à l'occasion du Tour d'Italie (qu'il termine 87e). De plus, il doit rendre ses tuniques de champion national puisqu'il termine deuxième du contre-la-montre, puis de la course en ligne. Au cours de l'année suivante, il parvient à accrocher le podium du Tour de Slovénie, à 35 secondes de Przemysław Niemiec, puis termine à nouveau deuxième du championnat de Croatie. Il quitte son équipe en cette fin d'année 2005.

Retour chez Perutnina Ptuj[modifier | modifier le code]

Il revient chez Perutnina Ptuj en 2006. Sa première moitié de saison est bonne : victoire sur le Paths of King Nikola, puis podium lors des Grand Prix Hydraulika Mikolasek et Kooperativa. Il termine ensuite 6e du Tour de Slovénie. Malgré une fin d'année plus discrète, il est sélectionné pour participer aux mondiaux.

En 2007, il ne termine que 7e du Paths of King Nikola. Mais il se ressaisi en prenant la 4e place du Tour du Loir-et-Cher, puis la 5e position du Szlakiem Grodów Piastowskich. En 2009, il intègre la nouvelle équipe continentale croate Loborika. Il est une deuxième fois champion de Croatie sur route en 2010.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

1 participation

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014
UCI Africa Tour 56e[3]
UCI Asia Tour 27e[4] 10e[5] 401e[6]
UCI Europe Tour 270e[7] 95e[8] 12e[9] 84e[10] 72e[11] 74e[12] 43e[13] 219e[14] 7e[15] 25e[16]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « 'Mapei' 1-2-3 », sur cyclingnews.com, (consulté le 30 juin 2011)
  2. (en) « Popovych pops to World Title », sur cyclingnews.com, (consulté le 30 juin 2011)
  3. (en) « UCI Africa Tour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  4. (en) « UCI Asia Tour Ranking - 2009 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  5. (en) « UCI Asia Tour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  6. (en) « UCI Asia Tour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  7. « Classements Route UCI 2005 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  8. « Classements Route UCI 2005-2006 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  9. « Classements Route UCI 2006-2007 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  10. « Classements Route UCI 2007 - 2008 - 10/17/2008 - Classements finaux des Circuits Continentaux UCI - Classement Individuel - Hommes Elite et Moins de 23 ans - Europe Tour », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 17 février 2015)
  11. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2009 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  12. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2010 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  13. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2011 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  14. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2012 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  15. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2013 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)
  16. (en) « UCI Europe Tour Ranking - 2014 - Individual », sur dataride.uci.ch, UCI (consulté le 15 août 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]