Radio Bocal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bocal.
Radio Bocal
Description de l'image Logo Radio Bocal 1983.jpg.
Présentation
Pays Drapeau de la France France
Siège social Nanterre
Langue Français
Statut station non autorisée
Historique
Création 1982
Disparition 1986
Diffusion
AM Non Non
FM Oui Oui
Numérique Non Non
Numérique terrestre Non Non
Satellite Non Non
ADSL Non Non
Streaming Non Non
Podcasting Non Non

Radio Bocal est une radio libre française, jamais autorisée, dédiée exclusivement à la chanson française, créée au début des années 1980 par le chanteur Daniel Guichard et installée à Nanterre, rue du Bois Joly. Elle émet alors 24 heures / 24 sur 104,7 FM et diffuse de la musique française. Elle disparaît en 1986[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Radio libre lancée le par le chanteur Daniel Guichard, Radio Bocal a vécu ses premières années dans l'amateurisme, grâce à plusieurs bénévoles (fans pour la plupart de Daniel Guichard), ses locaux se trouvant au fond du jardin de l'artiste[1],[2]. Son émetteur se trouve d'abord dans ce local, puis un ami possédant un magasin E.Leclerc lui installe l'émetteur sur le toit de son bâtiment, et enfin Daniel Guichard parvient à placer l'émetteur en haut d'une tour dans le quartier de La Défense[3]. L'émetteur ne respectait d'ailleurs pas la puissance des 500 watts autorisés[4].

À partir de 1984, une nouvelle équipe d'animateurs sous la houlette d'un nouveau directeur général de la station, Jean-Luc Guérin, qui succède à Xavier Lefèvre, est mise en place. Des locaux plus vastes et plus appropriés au fonctionnement d'une radio FM à vocation commerciale sont ouverts à Nanterre. Radio Bocal choisit alors de programmer uniquement des chansons françaises et émet sur Paris et l'Ouest parisien. Radio Bocal souffre d'ailleurs d'une image "trop franchouillarde"[5].

Radio Bocal disparaît en 1986, la fréquence ayant été vendue à la station Europe 1, qui désirait s'installer à son tour sur la FM[1],[3].

Animateurs et révélations[modifier | modifier le code]

Pierre-Brice Lebrun présente une émission hebdomadaire de chanson française le dimanche soir[6].

En 1982, Daniel Guichard produit Freddy Della et le diffuse sur Radio Bocal, une première sur les ondes FM pour l'harmoniciste[7].

Lorenzo Pancino commence sa carrière en 1984 à Radio Bocal[8].

Catherine Ferry anime pendant un an une émission sur Radio Bocal[9].

En 1984, Michel Saga, directeur des programmes, choisit une programmation éclectique et populaire. Il diffuse souvent des artistes en début de carrière. Il est le premier à lancer sur les ondes le single de Femmes Jean-Luc Lahaye, Mourir les sirènes du groupe Canada, Femme libérée de Cookie Dingler, Confidences pour confidences de Jean Schultheis, ou encore Cargo d'Axel Bauer. Il diffuse également des artistes canadiens, et est le premier à programmer des gens tels que Jean Lapointe, François Guierre, Michel Rivard ou Zachary Richard.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « Radio Bocal (92) », sur Schoop.fr (consulté le 9 septembre 2016)
  2. « Biographie de Daniel Guichard », sur Melody.tv (consulté le 9 septembre 2016)
  3. a et b « Daniel Guichard, la grande interview avant tournée », sur Herault.fr, (consulté le 9 septembre 2016)
  4. Bernard Perrier et Martial Jourdan, « Uzès : Daniel Guichard, sur les ondes de Fuze », sur Midilibre.fr, (consulté le 9 septembre 2016)
  5. Marc Grandmontagne, « EXCLUSIF ! Daniel Guichard se confie sans langue de bois sur France Bleu Lorraine », sur Francebleu.fr, (consulté le 9 septembre 2016)
  6. « Personnes: Pierre-Brice Lebrun », sur Franceinter.fr, (consulté le 9 septembre 2016)
  7. « Freddy Della, le showman chanteur de l'harmonica », sur Freddydella.com (consulté le 9 septembre 2016)
  8. Clément Solym, « Devenir animateur radio, les clefs de la réussite », sur Actualitte.com, (consulté le 9 septembre 2016)
  9. « Catherine Ferry... », sur Mandor.fr, (consulté le 9 septembre 2016)