REDMAP

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Illustration du « gerrymandering », technique dont ont été accusés les Républicains pour redécouper les circonscriptions électorales en leur faveur par le biais de REDMAP.

REDMAP (abréviation de Redistricting Majority Project) est un projet du Republican State Leadership Committee visant à accroître le contrôle des Républicains sur les sièges du Congrès des États-Unis ainsi que sur les législateurs des États, en grande partie par le biais du redécoupage des circonscriptions électorales. Le projet aurait fait un usage efficace du « gerrymandering », en s'appuyant sur un logiciel de cartographie inconnu jusqu'alors, tel que Maptitude, pour améliorer la précision avec laquelle les limites des circonscriptions sont tracées de manière stratégique[1]. La stratégie était axée sur les États à majorité démocrate comme la Pennsylvanie, l'Ohio, le Michigan, la Caroline du Nord et le Wisconsin, mais qui pouvaient basculer en faveur des Républicains grâce à un judicieux redécoupage des circonscriptions. Le projet a été lancé en 2010 et son coût pour le Parti républicain est estimé à environ 30 millions de dollars[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Julian E. Zelizer, « The power that gerrymandering has brought to Republicans », The Washington Post,‎ (lire en ligne, consulté le 29 décembre 2017).
  2. (en) Dave Daley, « How Democrats Gerrymandered Their Way to Victory in Maryland », The Atlantic, (consulté le 29 mars 2018).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) David Daley, Ratf**cked : Why Your Vote Doesn't Count, Liveright, (ISBN 978-1631491627)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]