République de Lituanie centrale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
République de Lituanie centrale
Vidurio Lietuvos Respublika (lt)

Рэспубліка Сярэдняе Літвы (be)
Republika Litwy Środkowej (pl)

1920-1922

Drapeau
Drapeau de la République de Lituanie centrale.
Blason
Blason de la République de Lituanie centrale.
Description de cette image, également commentée ci-après

En vert : La République de Lituanie centrale.

Informations générales
Statut République
Capitale Wilno
Histoire et événements
Mutinerie de Żeligowski (en).
Élections en Lituanie centrale.
Président
Lucjan Żeligowski

Entités suivantes :

La République de Lituanie centrale ou Lituanie médiane (Vidurio Lietuvos Respublika en lituanien, Republika Litwy Środkowej en polonais, Рэспубліка Сярэдняе Літвы / Respublika Siaredniaje Litvy en biélorusse) est une entité politique éphémère non reconnue, créée en 1920 à la suite de la mutinerie organisée des soldats de la 1re division d'infanterie lituanienne-biélorusse de l'Armée polonaise, soutenue par l'aviation, la cavalerie et l'artillerie polonaises[1]. Centrée sur Vilnius, capitale historique du Grand-duché de Lituanie, la République sert durant ses dix-huit mois d'existence d'État tampon entre la Pologne, dont elle dépend, et la Lituanie, qui la revendique[2]. Après plusieurs retards, des élections contestées ont lieu le , et le territoire est annexé par la Pologne.

Durant l'entre-deux-guerres, la frontière entre la Lituanie et la Pologne établie en 1922 est reconnue par la Conférence des Ambassadeurs et la Société des Nations[3], mais pas par la République de Lituanie[4]. Mais en 1931, un tribunal international à La Haye décide que l'annexion polonaise et le contrôle de Vilnius par ce pays est une violation des lois internationales[3].

En 1940, après le partage de la Pologne et l'annexion par l'URSS de la Lituanie devenue soviétique, la région est rattachée à cette dernière, et Vilnius en devient la capitale.

Composition ethnique[modifier | modifier le code]

Selon un recensement allemand de 1916, la composition ethnique du territoire correspondant à peu près à celui de la République de Lituanie centrale était la suivante[5] :

Symboles[modifier | modifier le code]

On reconnaît sur le blason de la République de Lituanie centrale les symboles de la Pologne (l'Aigle blanc) et de la Lituanie (Vytis). Le blason se présente sous la forme d'un écu polonais. Le drapeau de la République de Lituanie centrale reprend le blason sur fond rouge.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (lt) Pranas Čepėnas, Naujųjų laikų Lietuvos istorija, vol. II, Dr. Griniaus fondas, Chicago, 1986 (ISBN 5-899570121)
  2. (en) Georg von Rauch (trad. Gerald Onn), The Baltic States: Years of Independence - Estonia, Latvia, Lithuania, 1917-40, C. Hurst & Co., 1974, p. 100-102 (ISBN 0-903983-00-1) (sur Google Books)
  3. a et b (en) [PDF] Gražina Miniotaitė, « The Security Policy of Lithuania and the 'Integration Dilemma' », NATO Academic Forum, 1999, p. 21
  4. (en) The Vilna Problem, Lithuanian Information Bureau, Londres, 1922, p. 24-25
  5. (pl) Michał Eustachy Brensztejn, Spisy ludności m. Wilna za okupacji niemieckiej od. 1 listopada 1915 r., Warsaw, Biblioteka Delegacji Rad Polskich Litwy i Białej Rusi,