Rémo Gary

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gary.
Rémo Gary
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Rémo Gary, de son vrai nom Rémi Garraud, est un auteur-compositeur-interprète français né en 1953 à Beaujeu (Rhône).

Biographie[modifier | modifier le code]

Rémi Garraud est né dans une famille où musique et chanson sont pratiquées par tous : il découvre ainsi dès son plus jeune âge Brel, Brassens et Ferré entre autres. Il interrompt ses études à 18 ans et devient éducateur de rue… métier qu’il exerce durant 15 ans, tout en approfondissant sa découverte d’autres poètes... et des autres. Il enregistre ainsi en 1983 son premier vinyle (Archives).

Quatre ans plus tard, il adopte le nom d'artiste Rémo Gary et décide de se consacrer entièrement à la chanson.

Il monte sur scène et est remarqué en 1990 au Printemps de Bourges. Peu après, il enregistre son premier CD intitulé « Desideratum ».

En 1996, il sort un nouvel opus intitulé « L’appel du petit large ». Dès lors, il sort un album quasiment tous les deux ans, où il allie à chaque fois, ses propres textes et des hommages à ses pairs (Jacques Prévert, Gaston Couté, Ferré, Bernard Dimey ou Richepin).

En 2001, au Train Théâtre de Valence, il crée avec Michèle Bernard « Les jumeaux de la nuit ».

En 2006, au festival « Chansons de Parole » de Barjac, les spectateurs ovationnent l’auteur, le poète autant que l’interprète[1].

Reconnaissance du public et de ses collègues en chanson … Et c’est ainsi que Francesca Solleville intègre peu après à son répertoire, la poésie de l'artiste (Le petit mati, La marge, Est-ce ça le Chemin des Dames ? ou encore Je te passe le poing dans son album « Donnez-moi la phrase »).

En 2007, Rémo Gary crée un spectacle intitulé « Même pas foutus d’être heureux » du nom du double cd-livre, dont l'illustration est faite par Tardi; le premier disque est consacré à ses textes, et le second à quinze poèmes de Jean Richepin.

Dominique Grange interprète sur son album « 1968 - 2008… N’effacez pas nos traces ! » un texte que Rémo a écrit pour l’occasion intitulé « Le sang » …

Rémo Gary dit aujourd'hui de lui : « Je joue surtout des histoires d'amour. D'amour fou, d'humour flou. J'atteins la cinquantaine. J'ai l'âge d'attraper un coup de mieux ».

Il a deux filles, dont une auteur-compositeur-interprète, Jeanne Garraud.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Archives (30 cm autoproduit) (1983)
  • Un Bizet sur la touche (K7 autoproduite) (1989)
  • Desideratum (CD RG 01 / Réseau Printemps) (1989)
  • L’Appel du petit large (Moby Dick / Média 7) (1996)
  • La Rue du monde (Juste une Trace / AMOC) (1998)
  • 14 (Juste une Trace / AMOC) (2000)
  • Quand le monde aura du talent (Juste une Trace / AMOC) (2003)
  • Le petit matin (Juste une trace / AMOC) (2005)
  • Même pas foutus d'être heureux (double CD livre) (Juste une Trace / AMOC) (2008):
  1. CD1 - Même pas foutus d’être heureux (textes Rémo Gary)
  2. CD2 - Dans la rade des lits (textes Jean Richepin)
  • Jeter l'encre (Poisson à tiroir) (2010) avec François Forestier et Clélia Bressat-Blum.
  • Ponchon et Cie (2012) (CD livre)
  • Idées reçues (2014)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Michel Kemper, Chorus, automne 2008, p. 152

Liens externes[modifier | modifier le code]