Aller au contenu

Région de Taoudénit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Région de Taoudénit
Mali - Taoudénit.svg
Administration
Pays Drapeau du Mali Mali
Chef-lieu Taoudeni
Cercles[1] Achourat, Arawane, Al-Ourche et Boujbeha, Foum-Alba et Taoudéni
Démographie
Population 18 160 hab. (2009)
Densité 0,06 hab./km2
Géographie
Coordonnées 22° 42′ nord, 4° 00′ ouest
Superficie 32 332 600 ha = 323 326 km2

La région de Taoudénit est la neuvième région administrative Malienne, située au nord du pays. Créée en 2016, après l'accord d'Alger, son territoire faisait autrefois partie du cercle de Tombouctou, dans la région de Tombouctou. Sa capitale Taoudeni est une localité du nord du Mali située à peu près à 750 km au nord de Tombouctou et dans la partie sud du désert algéro-malien du Tanezrouft, qui est la partie méridionale du Sahara.

En 2016, la région est aux mains du MAA et d'AQMI et échappe totalement au contrôle du gouvernement malien[2].

Composition administrative

[modifier | modifier le code]
Région de Taoudénit dans le pays.

La région de Taoudénit, 9e région administrative du Mali, créée par la loi 2012-18 du , portant création des cercles et arrondissements, se compose de six cercles que sont Achourat, Arawane, Al-Ourche, Boujbeha, Foum-Alba et Taoudénit et trente arrondissements. Sa superficie est de plus de 323 326 km2 (environ 25 % du territoire national) pour une population totale estimée en 2009 (source RGPH) à 18 160 habitants soit une densité estimée à moins d'un habitant au kilomètre carré[3].

Géographie

[modifier | modifier le code]

Taoudeni, capitale de la région, n'est pas une ville à proprement parler, et actuellement ne subsistent que les ruines de l'ancien bagne abandonné il y a quelques années. Pendant longtemps cette zone était interdite. Elle est mentionnée la première fois par Es Saâdi dans son Histoire du Soudan (Tarikh es-Soudan) : il rapporte que, lorsqu'en 1586, une armée chérifienne s'empara des mines de sel de Taghaza (à 150 km au nord-ouest de Taoudenni), certains des mineurs prirent la fuite vers Taoudani. Bien plus tard, en 1906, un officier français, Édouard Cortier, parvint à rallier Taoudeni avec un escadron de méharistes : il publie la première description des mines. À l'époque, le seul édifice en pierre était le ksar de Smida, dont les remparts ne comportaient qu'une seule porte, sur le côté ouest. Les ruines du ksar se trouvent à 600 m au nord de la prison.

La région se trouve dans la moitié méridionale du Tanezrouft, au cœur du Sahara, une des régions les plus torrides de la planète, à des centaines de kilomètres du village le plus proche. Exposé à un ensoleillement complet tout au long de l'année, elle est soumise à une version extrême du climat désertique (BWh suivant la classification de Köppen) : c'est un climat torride, et des plus arides. Les températures maximales mensuelles dépassent 40 °C d'avril à septembre, avec un pic de 48 °C en juillet, ce qui constitue un record pour cette altitude. Les hivers sont même chauds au regard du reste de la Terre : la moyenne des températures maximales approche de 27 °C pour le mois le plus frais. La température diurne moyenne est d'environ 29 °C. Les précipitations moyennes annuelles sont comprises entre 10 et 20 mm, l'essentiel des pluies survenant entre juillet et octobre. En moyenne, la région de Taoudenit enregistre 3 700 heures de soleil annuellement, avec 84 % de plein soleil en période diurne.

Notes et références

[modifier | modifier le code]

Articles connexes

[modifier | modifier le code]

Liens externes

[modifier | modifier le code]