Puffin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (mars 2016).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

image illustrant les oiseaux
Cet article est une ébauche concernant les oiseaux.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet correspondant.

Puffins
Nom vulgaire ou nom vernaculaire ambigu :
L'appellation « Puffins » s'applique en français à plusieurs taxons distincts.
Description de cette image, également commentée ci-après

Puffin des Anglais (Puffinus puffinus)

Taxons concernés

Plusieurs genres de la famille des Procellariidae

Puffin est un nom vernaculaire dont le sens en français est ambigu. Les puffins sont des oiseaux marins pélagiques de la famille des Procellariidae qui contient également les fulmars, pétrels, prions. Ils sont taxonomiquement très proches des albatros.

Les espèces appartiennent aux genres :

  • Procellaria Linnaeus, 1758 ;
  • Calonectris Mathews & Iredale, 1915 ;
  • Puffinus Brisson, 1760.

Habitat et mode de vie[modifier | modifier le code]

Ils passent l'essentiel de leur vie en mer et ne viennent à terre que la nuit, pour se reproduire. Pour cela, ils se regroupent en colonies, préférentiellement sur des îles et îlots. Ils creusent aussi des terriers. La femelle ne pond qu'un œuf par an.

Beaucoup de puffins sont migrateurs : le voyage annuel du puffin fuligineux (Puffinus griseus) rivalise avec celui de la Barge rousse (Limosa lapponica). Ces migrateurs parcourent près de 40 000 milles (64 000 kilomètres) chaque année, de la Nouvelle-Zélande jusqu'à l'hémisphère Nord, à la recherche de nourriture. Le puffin majeur (Puffinus gravis), réalise lui aussi tous les ans une grande migration transéquatoriale.

Étymologie québécoise[modifier | modifier le code]

Ce terme est emprunté à l'anglais puffin depuis le XIVe siècle au moins, il est d'origine incertaine mais pourrait dériver de to puff* à cause de l'aspect gonflé qu'aurait cet oiseau[1]. Aujourd'hui, le terme puffin désigne exclusivement en anglais les espèces du genre Fratercula, des macareux, ce qui peut engendrer une certaine confusion. Prononcé: Pââff-eh-n.

Liste des espèces[modifier | modifier le code]

N.B. : l'ordre de cette liste n'est pas aléatoire, il correspond à des liens de parenté entre les différentes espèces (phylogénie). Elle a été établie à partir des listes d'Alan P. Peterson et de la Commission internationale des noms français des oiseaux (Cinfo).

Menaces[modifier | modifier le code]

Cette espèce est menacée à cause des rats noirs et des lapins de garenne. Les rats noirs se nourrissent des œufs de puffins, alors leur nombre diminue. Mais grâce aux pièges à rats installés par les humains vers 2003, 2004, les effectifs augmentent. Les lapins de garenne eux creusent des terriers et des galeries dans le sol. Ces galeries sont la cause de fréquents effondrements du sol donc les puffins qui nichaient dans des terriers se retrouvent enterrés vivants.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]