Province de Géorgie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

La province de Géorgie (aussi connue sous le nom de colonie de Géorgie) est l'une des colonies du sud de l'Amérique du Nord britannique. Elle est la dernière des Treize colonies établies par le royaume de Grande-Bretagne sur le territoire qui deviendra les États-Unis. La charte de la colonie est accordée à James Oglethorpe le par le Conseil privé ; elle est signée par le roi George II, à qui elle doit son nom, le 21 avril et reçoit par le Sceau Privé le 9 juin[1].

En 1752, la colonie devient colonie de la Couronne. Après la Révolution américaine, elle devint l'État de Géorgie.

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Alvin Rabushka, Taxation in Colonial America, Princeton University Press, (ISBN 9780691133454, présentation en ligne)