Prologue (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Prologue.
Prologue
Description de cette image, également commentée ci-après

James Cagney et Joan Blondell

Titre original Footlight Parade
Réalisation Lloyd Bacon
Busby Berkeley (pour la chorégraphie)
Scénario James Seymour
Manuel Seff
Acteurs principaux
Sociétés de production Warner Bros. Pictures
The Vitaphone Corporation
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Film musical
Durée 104 minutes (1 h 44 min)
Sortie 1933

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Prologue (Footlight Parade) est un film musical américain réalisé par Lloyd Bacon et Busby Berkeley, sorti en 1933.

Synopsis[modifier | modifier le code]

À l'avènement du cinéma parlant, Chester Kent, producteur et metteur en scène de spectacles musicaux, se retrouve sans travail. Il décide alors de monter des prologues destinés à passer en première partie des films. Mais une espionne introduite parmi les chorus girls lui vole systématiquement ses idées pour les revendre à une firme concurrente. Le film se termine par l’enchaînement de trois "prologues" chorégraphiques montés par Busby Berkeley: "Honeymoon Hotel" (L'hôtel des lunes de miel), "By a Waterfall" (près d'une chute d'eau) qui demanda la participation de 300 chorus girls, et "Shanghai Lil" (dont le cadre est une maison de plaisir chinoise).

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Et, parmi les acteurs non crédités :

Chorégraphie[modifier | modifier le code]

Quatre "prologues" intégraux sont présentés dans le film avec une chorégraphie originale de Busby Berkeley

  • "Cats", dans lequel les danseurs sont déguisés en chats
  • "Honeymoon Hotel" (L'hôtel des lunes de miel), sur une musique de Harry Warren et des paroles d'Al Dubin
  • "Shanghai Lil", qui a pour cadre un établissement de plaisir chinois, sur une musique de Harry Warren et des paroles d'Al Dubin
  • "By a Waterfall" (près d'une chute d'eau), qui demanda la participation de 300 chorus girls, sur une musique de Sammy Fain et des paroles d'Irving Kahal. L’arrangement chorégraphique extravagant Busby Berkeley donne une idée du talent, de l'imagination, et du sens de la démesure du chorégraphe. Il utilise tout ce que la technique de l'époque permet : plans aériens, caméras en mouvements, zooms. Le ballet nautique permet de construire des motifs élaborés tels que des fleurs, des cristaux de neiges ou des figures géométriques et même un gigantesque et inquiétant serpent en mouvement[1]. Il a utilisé une piscine de 40 x 80 pieds (12,2 x 24,4 mètres) avec des parois et un plancher de verre. 100 chorus-girls se sont entraînées pendant deux semaines pour réaliser les figures qui ont exigé un tournage de 6 jours et 76.000 litres d'eau par minute[2].

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Prologue a été sélectionné par le National Film Registry pour être conservé à la Bibliothèque du Congrès aux États-Unis pour son « importance culturelle, historique ou esthétique » en 1992[3].
  • Le film a bénéficié d'une réédition en D.V.D en 2013 dans la collection "Les trésors Warner, forbidden Hollywood, films inédits de l'ère pré-code"

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Bean, Dawn Pawson, Synchronized Swimming: An American History, McFarland,‎ , 10 p. (lire en ligne)
  2. Spotlight on James Cagney: Footlight Parade
  3. (en) « Films Selected to The National Film Registry, 1989-2010 », sur loc.gov (site de la Library of Congress) (consulté le 29 décembre 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :