Prime Sinister

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Prime Sinister
Pays d'origine Drapeau de la France France
Genre musical Metal industriel[1],[2], stoner rock[1]
Années actives Depuis 2006
Labels Sins Records, Season of Mist
Site officiel www.primesinister.net
Composition du groupe
Membres Pills
Cly'max
Infuscomus
Anciens membres 96
Fuse
Youri
Damien Jacquemin
Krugger

Prime Sinister est un groupe de rock et heavy metal français, originaire de Los Angeles, en Californie. Leur style musical est un mélange de metal industriel et de stoner rock avec une bonne dose de rock 'n' roll.

Qualifié comme le Motörhead du XXIe siècle par le magazine Hard Rock ou les futurs remplaçants de Al Jourgensen (Ministry) et de sa fine équipe par le webzine U-Zine[réf. nécessaire], Prime Sinister dégage un son lourd, puissant et sombre, à travers lequel Pills, 96 et Fuse crachent leur colère et règlent leurs comptes avec la société.

Biographie[modifier | modifier le code]

Prime Sinister est formé en août 2006 à Los Angeles après avoir quitté leur ancien groupe, Undercover Slut, avec lequel Pills, 96 et Fuse ont écumé les clubs de New York, Las Vegas et Los Angeles ainsi que les salles parisiennes et londoniennes. Pills et 96 participaient à l'écriture de l'album Communism is Fascism sortie chez Apokalypse Records (Anorexia Nervosa) en 2004, et Drama-Sick Democra-Sin chez Free Will Europe (filiale européenne du label japonais) en 2005. Le nom du groupe, Prime Sinister, est choisi par les trois membres originaux, Pills, 96 et Fuse[3]. On cherchait par rapport à chacun qui a apporté ses idées. On a choisi une dizaine de noms à peu près chacun. [...] On est partis en fait sur le principe du jeu de mot avec « Prime Minister », premier ministre et ça a donné premier sinistre. Ca représente un peu le clivage politique qu’il y a dans la société actuelle[3].

Rapidement inspirée, la formation publie un EP autoproduit de quatre titres, intitulé United in Violence (U.I.V)[2], après un mois d’existence seulement. Il reçoit un accueil très favorable des critiques et du public[2], laissant se répandre en peu de temps le nom du groupe d’un cercle d’initiés à un plus grand nombre. Leur premier concert est organisé à Paris au Klub le . Après quelques concerts en France et du fait de la rumeur grandissante, la bande est invitée en à venir se produire en Angleterre pour le festival HawkFest. De retour en France, Prime Sinister tourne sa première vidéo In Guns We Trust, et offre un concert dans la capitale en première partie du groupe américain Sleepytime Gorilla Museum à La Locomotive[4]. Fort de ce succès, le trio repart à Londres le pour un concert événement avec Hawkwind (premier groupe de Lemmy Kilmister de Motörhead), invité à se produire sur la scène de l’Astoria.

Désormais épaulé par le label Sins Records et le distributeur Season of Mist, Prime Sinister enregistre son premier album studio, United in Violence sorti le . Ce premier album reçoit de bonnes et encourageantes critiques[1],[5],[6].

En 2010, le groupe publie son deuxième album studio, intitulé Wish Me Hell. Leur troisième album studio, The Blackest Movie, est annoncé et publié en fin septembre 2015[7].

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • 96 - basse (2006-2011)
  • Fuse - batterie, chant (2006-2010)
  • Youri - batterie (2010-2012)
  • Damien Jacquemin - basse (2012-?)
  • Krugger - basse (2012-2013)

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 2006 : U.I.V (démo)
  • 2008 : United in Violence
  • 2010 : Wish Me Hell
  • 2015 : The Blackest Movie

Clips[modifier | modifier le code]

  • 2007 : In Guns We Trust (réalisé par Franck Védrines)
  • 2013 : I Can't Change (réalisé par Franck Védrines)
  • 2014 : The God's Failure (réalisé par Franck Védrines)
  • 2015 : The Wait (live, réalisé par Franck Védrines)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (de) « Prime Sinister - United In Violence », sur bloodchamber.de (consulté le 8 février 2017).
  2. a b et c « PRIME SINISTER (FRA) - UIV (2006) », sur Metal Impact (consulté le 8 février 2017).
  3. a et b « PRIME SINISTER (FRA) - 96 et Fuse (Avril-2007) », sur Metal Impact (consulté le 8 février 2017).
  4. « Rappel : Sleepytime Gorilla Museum en France ces jours-ci », sur Noise Mag, (consulté le 8 février 2017).
  5. « Category: 01. MUSIC REVIEWS Title: Toby Poynter - The Comeback - song review », sur industrialrock.net (consulté le 8 février 2017).
  6. (de) « PRIME SINISTER - United in Violence », sur terrorverlag.com (consulté le 8 février 2017).
  7. « PRIME SINISTER sortira son nouvel album The Blackest Movie à la fin du mois », sur radiometal.com, (consulté le 8 février 2017).

Liens externes[modifier | modifier le code]