Potiguaras

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Antonio Pessoa, porte-parole des Potiguara

Les potiguaras (« mangeurs de crevettes », de pety « crevettes » et guara, « mangeur ») sont un groupe d'indigènes qui habitaient sur la côte des États de Paraiba, du Rio Grande do Norte et du Ceará, lorsque les Portugais et les peuples européens sont arrivés au Brésil.

Histoire[modifier | modifier le code]

Selon José de Alencar, les Potiguaras étaient les alliés des Portugais durant la période coloniale du Brésil, en particulier lors de l'invasion hollandaise.

De nos jours[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui, ils vivent dans le nord de l'État de Paraiba, dans les municipalités de Rio Tinto, Baía da Traição et Marcação. On en recense 12 000 dans 26 villages se situant dans trois réserves (Terras Indígenas): Potiguara, Jacaré de São Domingos et Potiguara de Monte-Mór. Les Potiguaras parlent une langue tupi-guarani. Plusieurs descendants de la tribu des potiguaras ont adopté, après soumission au baptême chrétien, le nom de Camarão (crevette) ; le plus célèbre d'entre eux étant le combattant Felipe Camarão.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) James Stuart Olson, « Potiguara », in The Indians of Central and South America: An Ethnohistorical Dictionary, Greenwood Publishing Group, 1991, p. 299 (ISBN 9780313263873)
  • (pt) Anna Maria Ribeiro F. M. Costa et José Eduardo F. Moreira da Costa, Potiguara: cultura material, Fundação Nacional do Índio, 3a. Superintendência Executiva Regional, Administração Regional de João Pessoa, Posto Indígena Potiguara, 1989, 119 p.

Liens externes[modifier | modifier le code]