Rio Grande do Norte

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

5° 44′ S 36° 33′ O / -5.74, -36.55 ()

Rio Grande do Norte
Héraldique
Héraldique
Drapeau
Drapeau
Carte de l'État du Rio Grande do Norte (en rouge) à l'intérieur du Brésil
Carte de l'État du Rio Grande do Norte (en rouge) à l'intérieur du Brésil
Administration
Pays Drapeau du Brésil Brésil
Capitale Natal
Plus grande ville Natal
Région Nord-Est
Gouverneur Rosalba Ciarlini (DEM)
IDH 0,738 — moyen (2005)
Fuseau horaire UTC-3
ISO 3166-2 BR-RN
Démographie
Population 3 168 027 hab. (2010)
Densité 60 hab./km2
Rang classé 18e
Géographie
Superficie 52 797 km2
Rang classé 22e

Le Rio Grande do Norte est un des 27 États du Brésil. Sa capitale et principale ville est Natal.

Situé dans la partie nord-est du pays, le Nordeste brésilien, en bordure du continent sud-américain dont il constitue l'extrémité nord-orientale. Il est délimité au Nord et à l'Est par l'océan Atlantique, au Sud par l'État de la Paraíba et à l'Ouest par le Ceará. L'État est divisé administrativement en 167 municipalités. Il couvre une superficie de 52 797 km² (soit à peu près l'équivalent du Costa Rica), ce qui correspond à 3,42 % de la surface du Nordeste et 0,62 % de celle du Brésil. La population du Rio Grande do Norte était de 3 168 027 habitants au dernier recensement de 2010, ce qui en fait le seizième État le plus peuplé du pays. Sa situation géographique en fait une pointe à l'extrémité nord-est de l'Amérique du Sud, avec un littoral qui s'étend sur environ 400 km.

L'économie du Rio Grande do Norte est basée sur le secteur des services. Grâce à son climat semi-aride et sa situation en bordure de l'océan, l'État concentre plus de 95 % de la production de sel du Brésil.

Son histoire débute avec le peuplement du territoire brésilien actuel par des émigrants venus depuis la cordillère des Andes, à travers le plateau brésilien, jusqu'à l'extrémité nord-est du continent. Les premières traces d'occupation du Rio Grande do Norte actuel remonte à environ 10 000 ans av. J.-C. à la suite de l'arrivée des portugais, le Rio Grande do Norte a connu de nombreuses invasion étrangères au cours de son histoire, notamment de la part des français et des hollandais. Initialement rattaché au gouvernement de Bahia, le territoire du Rio Grande do Norte est transféré à la capitainerie de Pernambouc. En 1822, à l'indépendance du pays, le Rio Grande do Norte devient une province, qui, à la proclamation de la république en 1889, se transforme en État au sein de la fédération brésilienne.

L'État comporte une longue tradition culturelle qui se manifeste toujours au travers de l'artisanat, la cuisine, le sport, le folklore, la littérature et la musique. Les principales équipes sportives de l'État sont l'ABC Futebol Clube, l'Alecrim FC et l'América FC, toutes trois basées à Natal. Le Rio Grande do Norte accueille également de nombreux évènements annuels et possède quelques attractions touristiques comme le plus grand anacardier du monde dans la municipalité de Parnamirim, le centre de lancement de la Barreira do Inferno et la ville de Natal.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le premier Européen à atteindre la région fut probablement l'espagnol Alonso de Ojeda en 1499. Au XVIe siècle (entre 1535 et 1598), des pirates français l'explorèrent à la recherche de bois brésil. En 1598, les portugais construisirent le Forte dos Reis Magos (Fort des Rois Mages) puis, l'année suivante, ils fondèrent la ville de Natal. Rapidement, l'élevage de bétail et la canne à sucre firent se développer l'économie locale.

Ceci suscita la convoitise des jeunes Provinces-Unies (Pays-Bas). En 1633, la région devint un champ de bataille entre les Portugais, qui cherchaient à accroître leurs possessions brésiliennes, et les Hollandais, désireux d'établir un solide pied-à-terre en Amérique du Sud, ce qu'ils réussirent à faire en occupant toute la région (y compris Pernambouc, Olinda, São Luis de Maranhão).

Peu après, les cours du sucre baissèrent sur le marché d'Amsterdam et la région connut une sérieuse crise économique. Ceci conduisit les colons portugais et les indigènes amérindiens à se révolter contre les occupants hollandais.

Les confrontations religieuses (entre le catholicisme portugais-brésilien et le calvinisme hollandais), la restauration de la monarchie portugaise en 1640 et la reconquête du Maranhão en 1643 déclenchèrent une insurrection générale des portugais brésiliens en 1645. Celle-ci était dirigée par André Vidal de Negreiros et João Fernandes Vieira. La plupart des rebelles étaient des Africains et des Amérindiens. Le gouverneur de Bahia vint au secours des insurgés. En 1654, les Hollandais furent finalement expulsés.

Gouverneurs[modifier | modifier le code]

Liste des gouverneurs successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1987 1990 Geraldo Melo PMDB  
1991 1994 José Agripino Maia PFL  
1994 1995 Vivaldo Costa PL  
1995 2002 Garibaldi Alves Filho PMDB  
2002 2003 Fernando Freire PPB  
2003 2010 Wilma de Faria PSB  
2010 2010 Iberê Ferreira PSB  
2011 2014 Rosalba Ciarlini DEM  

Drapeau[modifier | modifier le code]

Le drapeau fut adopté en décembre 1957. Au milieu du drapeau, on retrouve les armes de l'État adoptées en 1909. Elles montrent un bateau naviguant près des côtes et représentant les activités traditionnelles de la pêche et du sel. Au-dessus, il y a une barre qui montre deux fleurs sur les côtés et deux boules de coton au centre. Aux côtés de l'écusson, on voit deux palmiers, un cocotier à droite et un carnauba à gauche, reliés par deux branches de canne à sucre. L'étoile au-dessus représente l'État en tant que partie du Brésil.

Géographie[modifier | modifier le code]

Limité au nord comme à l'est par l'océan Atlantique, il jouxte au sud la Paraíba et à l'ouest le Ceará. Il a une superficie de 53 307 km². Sa capitale est Natal.

Les villes principales sont: Natal (778 040 hab.en juillet 2005), Mossoró, Parnamirim, Caicó et Ceará-Mirim. Le territoire présente un relief modéré avec plus de 80 % de son territoire sous les 300 mètres d'altitude.

Les rios Mossoró, Apodi, Assu, Piranhas, Potengi, Trairi, Jundia, Jacu, Seridó e Curimataú sont les cours d'eau principaux.

Le climat est tropical et son économie présente une belle expansion.

Économie[modifier | modifier le code]

Le principal produit du sous-sol est le pétrole (deuxième plus grand producteur du pays) . L'État produit aussi du sel marin. Dans le secteur agricole, notons la Carciniculture(élevage de crustacés), la fructiculture irriguée (ananas abacaxi, bananes, melons et noix de coco (coco-da-baía), entre autres) et les troupeaux. L'État fournit par exemple 70 % des melons brésiliens, et est renommé pour ses manguiers et ses champs de noix de cajou.

Depuis les années 1980, les autorités de l'État ont tenté de faire du tourisme une industrie lucrative, et on a investi considérablement dans la construction d'équipements touristiques, ainsi que fort heureusement dans la restauration de bâtiments historiques (coloniaux) dans les villes principales.

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]