Hôtel des Postes de Metz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Poste centrale de Metz)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir hôtel des Postes.
Hôtel des Postes de Metz
Neue Oberpostdirektion
Poste centrale de Metz - Vue place De Gaulle.JPG

Poste centrale vue de la place de la gare

Présentation
Type
Style
Architecte
Jürgen Kröger
Ludwig Bettcher
Construction
1905-1911
Destination initiale
Hôtel des Postes
Statut patrimonial
Géographie
Pays
Région
Commune
Adresse
Rue Gambetta, rue Charlemagne, rue d'Austrasie et rue La FayetteVoir et modifier les données sur Wikidata
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de Lorraine
voir sur la carte de Lorraine
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Moselle
voir sur la carte de Moselle
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Metz
voir sur la carte de Metz
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

La Neue Oberpostdirektion, direction des Postes, aujourd’hui hôtel des Postes, est un édifice de style néoroman, construit à Metz en 1905 par les autorités allemandes. Située place du Général-de-Gaulle, face à la gare, la poste centrale est un fleuron architectural du quartier impérial de Metz.

Contexte historique[modifier | modifier le code]

Façade principale de la poste centrale

Sous l’Empire allemand comme à l’époque française, Metz se voit attribuer une fonction avant tout militaire. La ville, vitrine de l’architecture française au XVIIIe siècle, se développe et se transforme sous l’action des autorités germaniques qui décident à leur tour de faire de son urbanisme une vitrine de l’empire wilhelmien. L’éclectisme architectural se traduit par l’apparition de nombreux édifices de style néoroman tels le temple Neuf, la nouvelle gare ferroviaire ou la poste centrale ; de style néogothique tels le portail de la cathédrale ou le temple de Garnison ; ou encore de style néorenaissance tel le palais du Gouverneur. L’emplacement de la poste, juste à côté de la gare, est choisi pour des raisons logistiques, la rapidité d’acheminement du courrier étant capitale en cas de conflit.

Construction et aménagements[modifier | modifier le code]

Porte à voussures romanes

Conçu par l'architecte berlinois Ewald von Rechenberg[1], la poste répond aux impératifs architecturaux de l'époque, où la lumière et l'air sont privilégiés. Les plans sont modifiés par Ludwig Bettcher[1] et par Jürgen Kröger, le directeur du service de l’architecture du Reichsland Elsaß-Lothringen. L'architecte Gustav Petrich commence les travaux en 1907[1]. L’édifice est inauguré quatre ans plus tard, le 1er mai 1911. Le style néoroman rhénan s'inscrit bien dans les styles historicistes adoptés par les architectes allemands de cette époque. L’édifice est construit en grès rose des Vosges, et non dans la pierre locale de Jaumont.

Affectations successives[modifier | modifier le code]

Détail d'un chapiteau extérieur
Exemple de décoration sur un chapiteau du hall d'entrée

En 1944, des travaux de restauration extérieurs sont entrepris au titre des dommages de guerre. Le bâtiment sert toujours de poste centrale à Metz.

La façade de cet édifice ainsi que la toiture fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le [2].

L’hôtel des Postes fête son 100e anniversaire le 14 mai 2011. La Poste et plusieurs partenaires organisent des animations et présentent une exposition « Architecture postale, une histoire en mouvement » visible jusqu’au 4 juin. Un livre est également édité en partenariat avec Le Républicain lorrain ; il présente les détails architecturaux du bâtiment en retraçant les évolutions et la vie des postiers ces cent dernières années[3].

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Christiane Pignon-Feller : Metz impérial, Serge Domini Editeur, Vaux, 2011 (p.40)
  2. Notice no PA00106850, base Mérimée, ministère français de la Culture
  3. Émilie George, 100 Bougies dans Metz Magazine, no 26, mai 2011, p. 28

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Niels Wilcken, « La poste de Metz, symbole d’architecture impériale allemande » dans Les Cahiers lorrains, 2, 1962, pp. 89-95.
  • Niels Wilcken, Metz et Guillaume II : l’architecture publique à Metz au temps de l’empire allemand (1871-1918), Serpenoise, [détail de l’édition]
  • Christiane Pignon-Feller : Metz impérial, Serge Domini Editeur, Vaux, 2011.