Porpita porpita

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La porpite (Porpita porpita) est une espèce d'hydrozoaire de la famille des Porpitidae.

Description[modifier | modifier le code]

La porpite comprend deux parties bien distinctes d'aspect : le flotteur et la colonie d’hydroïdes. Le flotteur, de consistance dure et de teinte brun foncé, est un disque pratiquement plat, d'un peu plus de 20 mm de diamètre ; la colonie d’hydroïdes, dont la teinte varie d'un bleu turquoise vif au jaune, rappelle les tentacules d'une méduse[1]. Chaque tentacule se divise en de nombreuses branches toutes terminées par un bulbe venimeux couvert de nématocystes. La piqûre de la porpite est urticante mais bénigne [2].

Écologie et comportement[modifier | modifier le code]

Cette espèce est pélagique, flottant à la surface des océans (pleuston) et faisant partie de ce que le biologiste marin Alister Hardy avait décrit sous le nom de « The Blue Fleet » (La Flottille Bleue), aux côtés de deux autres cnidaires : la physalie (Physalia physalis) et la vélelle (Velella velella)[3],[4],[5].

La porpite est notamment la proie du nudibranche Glaucus atlanticus, qui stocke les nématocystes de l'hydrozoaire, et des escargots marins du genre Janthina.

Répartition[modifier | modifier le code]

Cette espèce vit dans les eaux tropicales, de la Californie à l'océan Pacifique tropical, les océans Atlantique et Indien.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cf. Allen Collins, « Jellyfish and Comb Jellies (Cnidaria & Ctenophora) », sur The Ocean Portal Team (consulté le 12 avril 2016)
  2. Cf. « Blue Button Jellyfish », sur BeachHunter.net (consulté le 12 avril 2016)
  3. (en) George Bennett, « Observations on a species of Glaucus, referred to G. hexapterygius of Cuvier », Proceedings of the Zoological Society of London, vol. 4,‎ , p. 113-119
  4. (en) Robert Bieri, « Feeding preferences and rates of the snail, Ianthina prolongata, the barnacle, Lepas anserifera, the nudibranchs, Glaucus atlanticus and Fiona pinnata, and the food web in the marine neuston », Publications of the Seto Marine Biological Laboratory, vol. 14,‎ , p. 161-170
  5. (en) W.B. Rudman, « Glaucus atlanticus Forster, 1777 », sur Sea Slug Forum,‎ (consulté le 3 août 2011)