Velella velella

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les cnidaires
Cet article est une ébauche concernant les cnidaires.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet correspondant.

La vélelle (Velella velella) est une espèce de cnidaires (hydrozoaire) pélagique.

Contrairement aux apparences, il ne s'agit pas d'une méduse mais d'une colonie de polypes spécialisés, de la classe des hydrozoaires. Elle fait partie du neuston, cette catégorie d'organismes aquatiques liés à la surface, et de ce que le biologiste marin Alister Hardy avait décrit sous le nom de « The Blue Fleet » (« la flotte bleue »[2]), aux côtés de deux autres cnidaires : la porpite (Porpita porpita) et la physalie (Physalia physalis).

Description[modifier | modifier le code]

Elle se présente sous la forme d'un anneau cartilagineux bleu de forme ovale, de 6 cm de longueur maximale. La partie centrale, translucide, est parcourue par des motifs ovoïdes de taille décroissante, et l'ensemble est surmontée d'une voile triangulaire translucide, perpendiculaire au flotteur avec des motifs sinueux (3 cm de haut maximum)[3].

Le flotteur porte des polypes sur sa face intérieure[3].

Elle ne provoque pas d'urticaire pour l'homme[3].

Aire de répartition[modifier | modifier le code]

Velella velella se rencontre sur les latitudes topicales à subtropicales de tous les océans du globe (y compris en Méditerranée occidentale). On le trouve occasionnellement le long de la côte ouest des îles britanniques et de l’Irlande[4]. Ces colonies ne peuvent se mouvoir d'elles-mêmes : c'est le vent qui décide de leur déplacement. Après une tempête, on peut les retrouver échouées par milliers le long des plages, au printemps et au début de l'été[3].

Onomastique[modifier | modifier le code]

Son nom diffère selon les régions et les pays : barque de la Saint-Jean (région de Biarritz), barque de la Saint-Pierre, méduse voilette, Jack-sail-by-the-wind (anglais), Segelqualle (allemand), velero (Espagnol), barchetta di San Pietro (Italien), barqueta de San Pere (Catalan)[3].


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. ITIS, consulté le 22 septembre 2015
  2. (fr) Bernhard Grzimek et Maurice Fontaine, Le Monde animal en 13 volumes, t. III : Mollusques, Échinodermes,‎ , p. 134
  3. a, b, c, d et e DORIS, consulté le 12 Avril
  4. D'après « Velella velella en Grande-Bretagne et en Irlande », sur MarLIN - The Marine Life Information Network.