Place Vauban

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

7e arrt
Place Vauban
Voir la plaque.
Voir la photo.
La place en 2018.
Situation
Arrondissement 7e
Quartier École-Militaire
Géocodification
Ville de Paris 9662
DGI 9611
Géolocalisation sur la carte : 7e arrondissement de Paris
(Voir situation sur carte : 7e arrondissement de Paris)
Place Vauban
Géolocalisation sur la carte : Paris
(Voir situation sur carte : Paris)
Place Vauban
Images sur Wikimedia Commons Images sur Wikimedia Commons

La place Vauban est une place du 7e arrondissement de Paris.

Situation et accès[modifier | modifier le code]

Elle est située aux débuts des avenue de Villars, avenue de Ségur, avenue de Breteuil et à l'intersection de celles-ci avec l'avenue de Tourville.

Elle se trouve à proximité des stations Saint-François-Xavier, desservie par la ligne (M)(13), et École Militaire, où circulent les trains de la ligne (M)(8). Les bus RATP des lignes 828692 desservent le quartier.

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Vauban.

La place Vauban porte le nom de Sébastien Le Prestre de Vauban (1633-1707), ingénieur et maréchal de France, dont le cœur est conservé à l'hôtel des Invalides, attenant à la place.

Historique[modifier | modifier le code]

Tracée en 1780, la partie de la place correspondant à la largeur de l'avenue de Tourville est cédée par l'État à la ville de Paris en vertu de la loi du [1]. Le surplus est finalement cédé à son tour aux termes de la loi du [2].

Le 1er avril 1918, durant la première Guerre mondiale, un obus lancé par la Grosse Bertha explose place Vauban[3].

Bâtiments remarquables et lieux de mémoire[modifier | modifier le code]

  • No 11 : Simone et Antoine Veil ont longtemps habité un appartement situé au deuxième étage du 11, place Vauban. C'est dans cet appartement que Simone Veil s'est éteinte au matin du [4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Loi autorisant la cession gratuite, à la ville de Paris, d'avenues et places dépendant de l'hôtel des Invalides et de l'École militaire, Collection complète des lois, décrets, ordonnances, réglements et avis du Conseil d'État, tome 38e, 1838, p. 30.
  2. Loi qui autorise la cession, par l'État, à la ville de Paris, de l'esplanade des Invalides, de la place Vauban, des avenues de Villars et de Ségur, et d'une partie de l'avenue de Breteuil, Bulletin des lois de la République Française, volume 11, p. 919.
  3. Excelsior du 9 janvier 1919 : Carte et liste officielles des obus lancés par le canon monstre et numérotés suivant leur ordre et leur date de chute
  4. Le JDD, « Simone Veil, la grande dame de la place Vauban », sur www.lejdd.fr (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]