Pierre tournante (Fresney-le-Puceux)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Menhir de la Pierre Tournante
Image illustrative de l’article Pierre tournante (Fresney-le-Puceux)
Le menhir
Présentation
Nom local Pierre du Camp Bérot, Pierre de Cambero
Type menhir
Période néolithique
Protection Logo monument historique Classé MH (1956)
Visite terrain privé
Caractéristiques
Dimensions 2,70 m x 1 m
Matériaux poudingue
Géographie
Coordonnées 49° 03′ 24″ nord, 0° 21′ 49″ ouest
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Commune Fresney-le-Puceux
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Menhir de la Pierre Tournante
Géolocalisation sur la carte : Normandie
(Voir situation sur carte : Normandie)
Menhir de la Pierre Tournante
Géolocalisation sur la carte : Calvados
(Voir situation sur carte : Calvados)
Menhir de la Pierre Tournante

La Pierre Tournante, appelée aussi Pierre du Camp Bérot ou Pierre de Cambero, est un menhir situé au lieu-dit « Planche à la Housse » au « Champ Bérot » sur la commune de Fresney-le-Puceux dans le département du Calvados.

Description[modifier | modifier le code]

Le menhir est couché, partiellement enterré, en plein champ à l'orée de la forêt de Cinglais. C'est un poudingue très délabré de forme pyramidale qui mesure près de 2,70 m de longueur et 1 m de hauteur à l'extrémité la plus haute.

Protection[modifier | modifier le code]

Le menhir fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le [1].

Légendes[modifier | modifier le code]

Selon la tradition, la pierre tourne sur elle-même chaque année, durant la nuit de Noël.

« Une des personnes les plus âgées du pays a lu jadis un roman intitulé La Rose de Fresney, dans lequel on raconte qu'un moine de l'abbaye de Barbery, nommé don Bernard, aurait attendu le diable sur la Pierre de Cambero, la nuit de Noël, afin qu'elle le transportât à Rome, pour y lire l'Évangile à la messe de minuit. Le moine et la pierre aurait fait le voyage et, depuis cette époque, tous les ans, à la même heure de la nuit de Noël, la pierre tournerait? »[2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice no PA00111357, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. Les Monuments mégalithiques du Calvados, 1902, page 317 Léon Coutil, Lire en ligne

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]