Pierre Wiehn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Pierre Wiehn
Naissance (84 ans)
Saintes (Charente-Inférieure)
Nationalité Drapeau de la France Française
Diplôme
Journaliste
Profession
Dirigeant et producteur de radio et de télévision
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wiehn.

Pierre Wiehn, né en à Saintes, en Charente-Inférieure, est un journaliste et dirigeant de radio et de télévision français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pierre Wiehn a fait des études de droit puis à l'École supérieure de journalisme de Paris[1] en 1960. Il est également diplômé de l'École pratique des hautes études en sciences sociales[2].

Il a fait la première partie de sa carrière comme journaliste à la RTF, d'abord en Algérie aux services d'information radio-télévisée de Constantine, d'Oran puis de d'Alger (1959-1962). Revenu en France il travaille d'abord à Radio Monte-Carlo (1962-1963) avant de revenir à la RTF, qui devient ORTF. Il est conseiller du directeur des programmes radio puis producteur ou présentateur d'émissions à France Inter et à la télévision (1963-1970), puis conseiller du directeur de la 1re chaîne de télévision (1971-1972). Il est ensuite responsable de la régie de radiodiffusion France Inter (1972-1974) puis nommé directeur de France Inter (1975-1981)[2].

Parallèlement il est chargé de cours à l'Université Paris-Sorbonne de 1973 à 1982[2].

De 1981 à 1985, il est directeur chargé de la création et de la programmation d'Antenne 2. Il siège à la commission de programmes de l'UER (1982-1986) et préside la Communauté des télévisions francophones (1984-1985)[2].

Après un passage par le privé, il devient membre de la Commission des comptes des services au ministère de l’économie et des finances (1996-1999)[3] avant d'être nommé par le président de l’Assemblée nationale, Philippe Séguin, membre du Conseil supérieur de l'audiovisuel où il siège de 1997 à 2003[4].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • Prix des auteurs 2016 de la SCAM[6]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]