Pierre-Alain Clerc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pierre-Alain Clerc
Description de cette image, également commentée ci-après

Pierre-Alain Clerc

Naissance (61 ans)
Activité principale musicien, claveciniste, organiste et comédien

Pierre-Alain Clerc, né le à Lausanne, est un musicien, claveciniste, organiste et comédien vaudois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Organiste titulaire de l'église Saint-Laurent à Lausanne et spécialiste de la musique ancienne, Pierre-Alain Clerc est au bénéfice d'une formation de comédien et d'une spécialisation en rhétorique littéraire et musicale, centrée sur la période classique française. Il a suivi des cours d'orgue avec Marie Dufour à laquelle il a succédé à la tribune de St-Laurent. Il enseigne l'orgue à la Haute école de musique et Conservatoire de Lausanne et le clavecin au Centre de musique ancienne de la Haute école de musique de Genève. Concertiste, dans le domaine de la musique des XVIIe siècle et XVIIIe siècle principalement, il travaille également comme comédien. Depuis 1986, il a eu l'occasion de faire construire, restaurer et relever plusieurs orgues en Suisse romande, toujours par la Manufacture Felsberg dans les Grisons. Pendant trente ans, il a présidé les Concerts St-Laurent puis les Goûts Réunis, associations de concerts de musique ancienne.

Sa double activité musicale et théâtrale l'a tout naturellement amené à s’intéresser à la rhétorique musicale, puis à la déclamation classique française, sujets sur lesquels il donne fréquemment spectacles, cours, stages et conférences (école Britten de Périgueux, académie d’Ambronay, conservatoires de Brest, Lille, Metz, Bruxelles, Liège, CNSM de Paris et Lyon, universités de Fribourg, Genève, Montpellier, Nantes, Poitiers, opéra comique de Paris).

Pierre-Alain Clerc est l’auteur de plusieurs articles sur la déclamation et d’un Discours sur la rhétorique musicale. Il a gravé quelques CD, parmi lesquels : Autour de J.S. Bach à l’orgue de Villamont à Lausanne (VDE Gallo), L’âge d’or du cornet à bouquin (Buxtehude, Le Concert brisé, William Dongois, K 617) et, comme déclamateur, Agrippa d’Aubigné (ensemble Carpe Diem Genève, Musée international de la Réforme).

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]