Philippe Parrot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Parrot.
Philippe Parrot
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Philippe Élie Gabriel Parrot est un artiste peintre français, né à Excideuil (Dordogne) le et mort le dans le 8e arrondissement de Paris[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Une vente aux enchères posthume dispersa le fonds d'atelier de Philippe Parrot le vendredi 15 juin 1894 à l'Hôtel Drouot[2].

Une rue de Périgueux honore sa mémoire.

Son frère, le docteur Joseph-Marie-Jules Parrot, fut un pionnier de la pédiatrie.

Œuvres conservées dans les collections publiques[modifier | modifier le code]


Élève[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Dictionnaire Bénézit
  • (en) Famous Pictures Reproduced from Renowned Paintings by the World's Greatest Artists, Chicago : Stanton and Van Vliet, 1917[4]
  • (en) Clara Erskine Clement Waters and Laurence Hutton, Artists of the Nineteenth Century and Their Works: A Handbook Containing Two Thousand and Fifty Biographical Sketches, Boston : Houghton, Osgood, 1879[5]
  • (en) Cyclopedia of Painters and Paintings, Ed. John Denison Champlin and Charles Callahan Perkins, 4 vols., Volume 3, New York: Scribner, 1887[6]
  • (en) Clara Harrison Stranahan, A History of French Painting from its Earliest to its Latest Practice: including an account of the French academy of painting, its salons, schools of instruction and regulations, New York: Scribner, 1888[7]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Archives de Paris, état-civil numérisé du 8e arrondissement, acte de décès no 949 de l'année 1894. Le peintre meurt à son domicile situé 12 rue Alfred-de-Vigny.
  2. Salle 1 de l'Hôtel Drouot à Paris, expert E. Féral et Ch. Manheim, commissaire-priseur Paul Chevallier. Du n°1 au n°48 pour les tableaux et esquisses, du n°49 au n°62 pour les pastels, du n°63 au n°93 pour les objets d'art.
  3. Ce même musée conserve une copie de cette œuvre peinte par Charles Cousin.
  4. p. 185
  5. p. 164
  6. p. 398
  7. p. 362

Liens externes[modifier | modifier le code]