Philippe Levillain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Philippe Levillain
Biographie
Naissance
Paris
Nationalité Drapeau : France Français
Thématique
Formation École normale supérieure
Titres professeur des universités
Membre de l'Académie des sciences morales et politiques
Approche histoire du catholicisme et de la papauté

Philippe Levillain, né le à Paris[1], est un historien français.

Parcours[modifier | modifier le code]

Directeur des études d'histoire moderne et contemporaine à l'École française de Rome (1977-1981), Philippe Levillain est professeur d'histoire contemporaine à l'université de Paris X-Nanterre

Il est spécialiste de l'histoire du catholicisme et de la papauté (il a été notamment attaché de presse de l'ambassadeur de France pour le Saint-Siège en 1965), auteur de plusieurs ouvrages sur le Saint-Siège, il a dirigé le Dictionnaire historique de la papauté.

Il est membre de l'Institut universitaire de France et du Comité pontifical des sciences historiques[2].

Il est élu membre de l'Académie des sciences morales et politiques le 19 décembre 2011, succédant à Pierre Chaunu, dont il prononce l'éloge le 18 mars 2013[3].

Il anime les Lundis de l'Histoire de 1982 jusqu'à l'arrêt de l'émission en juin 2014.

Publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages
  • Boulanger, fossoyeur de la monarchie, Flammarion, 1982 (prix Biguet 1983)
  • Albert de Mun : Catholicisme français et catholicisme romain du syllabus au ralliement, École française de Rome, 1983
  • Nations et Saint-Siège au XXe siècle, Fayard, 2003
  • Le Moment Benoît XVI, Fayard, 2008
  • Rome n'est plus dans Rome - Mgr Lefebvre et son église, Perrin, 2010
Ouvrages écrits en collaboration
  • Avec François-Charles Uginet, Le Vatican ou les frontières de la grâce, Paris, Calmann-Lévy, 1992
  • Dictionnaire historique de la papauté, Fayard, 2006 (direction d'ouvrage)

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.asmp.fr/fiches_academiciens/levillain.htm
  2. Philippe Levillain, sur vatican.va
  3. Approbation du ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche du 17 janvier 2012

Lien externe[modifier | modifier le code]