Philippe Jean (sculpteur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Philippe Jean et Jean.
Philippe Jean
Philippe JEAN.JPG
Naissance

Versailles
Décès
(à 56 ans)
Jouy (Eure-et-Loir)
Nationalité
Française
Activités
Sculpteur
Autres activités
Designer
Formation
École Boule (atelier sculpture)

Philippe Jean, né le 7 mai 1931 à Versailles et mort le 19 juin 1987 à Jouy (Eure-et-Loir), est un sculpteur et designer[1] français des années 1970. Exprimées sous formes libres, ses créations ont pour thèmes récurrents le corps de la femme et les représentations animalières.

Biographie[modifier | modifier le code]

C'est à la fin des années 1940 que Philippe Jean entre à l'École des Beaux-Arts de Versailles (atelier peinture). À cette époque René Aubert[2], artiste peintre et lithographe est directeur de l’École. Très rapidement il s’oriente vers sa passion initiale et intègre l’atelier sculpture de l’École Boule à Paris. À sa sortie de l’école, dans les années 1952-1953, Philippe Jean obtient une place chez Carlhian, l'un des grands décorateurs parisiens de l’époque. Il se lance ensuite dans la création de packaging, puis dans le commerce d’antiquités. Il se consacre enfin au design et à la sculpture à partir des années 1970.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Design[modifier | modifier le code]

Dès le début des années 1970, Philippe JEAN, se lance dans la création et la fabrication de luminaires[3],[4] et de mobiliers contemporains[5],[6] mêlant inox et plexiglas[7],[8].

Il expose régulièrement ses créations au Salon des Ateliers d’Art et de la Création et au Salon du Luminaire à Paris.

En 1976, il participe au premier Salon International du Luminaire de Milan (Euroluce) où il expose plusieurs années de suite. Il expose également au salon de Francfort en Allemagne. L’originalité de ses créations, diffusées dans le monde entier, lui vaudra de nombreuses récompenses.

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 1979 – Lampe d’or de la création au Salon International du Luminaire de Paris
  • 1981 – Lampe d’or de la création au Salon International du Luminaire de Paris
  • 1984 – 1er grand prix départemental des Métiers d’Art
  • 1986 – Lampe d’argent de la création au Salon International du Luminaire de Paris

Sculptures[modifier | modifier le code]

C’est enfin vers le milieu des années 1970 que Philippe JEAN, qui a installé son atelier à Jouy (Eure-et-Loir), se consacre parallèlement à la sculpture.

Ses œuvres à tirages limités et numérotés sont réalisées principalement en bronze poli miroir, dans la pure tradition de la Fonderie d’Art et également en résine, en métal laqué ainsi qu’en cristal par la Cristallerie de Sèvres pour certaines d’entre elles (notamment Les Danseuses : Carmen, Esméralda, Salomé).

Les sculptures de Philippe JEAN ont été exposées dans de prestigieuses galeries françaises, européennes, et également dans le monde entier (New-York, Chicago, Los Angeles, Sydney, Tokyo…)[réf. nécessaire]

Expositions[modifier | modifier le code]

  • 1979 – Salon des Indépendants Paris
  • 1979 – Société Nationale des Beaux Arts - Paris
  • 1979 – Salon des Artistes Français - Paris
  • 1980 – Salon des Artistes Français - Paris
  • 1982 – Galerie Bernheim - Paris

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • 1979 – Médaille de bronze Salon des Artistes Français – Paris
  • 1980 – Médaille d’argent Salon des Artistes Français – Paris

Principales œuvres[modifier | modifier le code]

  • Oiseau[9] (1976)
  • Couple (1977)
  • Dauphin (1977)
  • Cyclade (1978)
  • Poisson (1978)
  • Essor (1978)
  • Solitude (1978)
  • Confidences (1978)
  • Leda[10] (1979)
  • Faisan[11] (1979)
  • Coq de bruyère (1979)
  • Envol (1980)
  • Jeunes filles (1980)
  • Uranie (1981)
  • Toréador (1981)
  • Baiser (1981)
  • Carmen (1985)
  • Esméralda (1985)
  • Salomé (1985)
  • Déesse (1986)

Galerie[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]