Philippe Boyer (écrivain)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Philippe Boyer et Boyer.
Philippe Boyer
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Philippe Boyer, né à Paris en 1931[1], est un écrivain français, membre du collectif Change.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancien étudiant à la Sorbonne (1951-1954), où il a pour professeurs Gaston Bachelard et Jacques Lacan, il accepte un poste qui le conduit au Viêt Nam de 1961 à 1964. De retour en France, il commence une carrière de critique littéraire pour les revues Esprit, Change, et d'autres journaux[2]. Il collabore ainsi à Libération, Le Matin de Paris, Le Nouvel Observateur.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • Mots d'ordre, Le Seuil, 1969
  • Non-Lieu, Le Seuil, 1972
  • Entailles, entrailles, Seghers-Laffont, 1977
  • Marin Carmel, Publisud, 1983
  • Les Îles du Hollandais, Seuil, 1993

Essais[modifier | modifier le code]

  • L'Écarté(e), Seghers-Laffont, 1973
  • Le Mensonge - Chronique des années de crise, Ed. Encres (ISBN 9782862220055)
  • Commencement d'une figure en mouvement, avec Jean-Pierre Faye, Stock, 1980
  • Le Romantisme allemand, MA Éditions, 1985
  • Le Petit Pan de mur jaune (sur Proust), Seuil, 1987

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bettina Liebowitz Knapp, French novelists speak out, Whitston Pub. Co., 1976, 177 pages, p. 93 (ISBN 0878750843).
  2. L'Esprit créateur, Project Muse, 1974, vol. 14, p. 376.