Phaulopsis imbricata

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Phaulopsis imbricata
Description de cette image, également commentée ci-après
Phaulopsis imbricata
Classification APG III (2009)
Règne Plantae
Clade Angiospermes
Clade Dicotylédones vraies
Clade Noyau des Dicotylédones vraies
Clade Astéridées
Clade Lamiidées
Ordre Lamiales
Famille Acanthaceae
Genre Phaulopsis

Nom binominal

Phaulopsis imbricata
(Forssk.) Sweet, 1826[1]

Synonymes

  • Aetheilema anisophyllum R.Br.[1]
  • Aetheilema glutinosum Steud.[1]
  • Aetheilema imbricatum R.Br.[1]
  • Aetheilema longifolium Spreng.[1]
  • Aetheilema mucronatum Griff.[1]
  • Aetheilema parviflorum Spreng.[1]
  • Aetheilema reniforme Nees[1]
  • Antheilema imbricata Raf.[1]
  • Barleria inaequalis Hochst. ex A.Rich.[1]
  • Blechum anisophyllum Juss.[1]
  • Micranthus longifolius Kuntze[1]
  • Micranthus oppositifolius var. longifolius Benoist[1]
  • Micranthus poggei Lindau[2]
  • Phaulopsis imbricata (Forssk.) Sweet (Forssk.) Sweet (préféré par UICN)[2]
  • Phaulopsis imbricata subsp. imbricata[1]
  • Phaulopsis longifolia Sims[1]
  • Phaulopsis parviflora Willd.[1]
  • Phaulopsis poggei Lindau[2]
  • Phaylopsis poggei (Lindau) C.B.Clarke[2]
  • Ruellia imbricata Forssk.[1]

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

Phaulopsis imbricata (Forssk.) Sweet est une espèce de plantes de la famille des Acanthaceae et du genre Phaulopsis, présente en Afrique tropicale

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon Catalogue of Life (11 janvier 2018)[3] :

  • sous-espèce Phaulopsis imbricata subsp. imbricata
  • sous-espèce Phaulopsis imbricata subsp. madagascariensis
  • sous-espèce Phaulopsis imbricata subsp. poggei

Selon The Plant List (11 janvier 2018)[1] :

  • sous-espèce Phaulopsis imbricata subsp. madagascariensis Mankt.
  • sous-espèce Phaulopsis imbricata subsp. poggei (Lindau) Mankt.

Selon Tropicos (11 janvier 2018)[4] (Attention liste brute contenant possiblement des synonymes) :

  • sous-espèce Phaulopsis imbricata subsp. imbricata
  • sous-espèce Phaulopsis imbricata subsp. madagascariensis Mankt.
  • sous-espèce Phaulopsis imbricata subsp. poggei (Lindau) Mankt.

Utilisation[modifier | modifier le code]

La mastication de la tige est pratiquée pour l'hygiène dentaire au Nigeria[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i j k l m n o p q et r The Plant List, consulté le 11 janvier 2018
  2. a b c et d UICN, consulté le 11 janvier 2018
  3. Catalogue of Life, consulté le 11 janvier 2018
  4. Tropicos, consulté le 11 janvier 2018
  5. (en) J. Kayode & M. A. Omotoyinbo, « Ethnobotanical Utilisation and Conservation of Chewing Sticks. Plants Species in Ekiti State, Nigeria », in Research Journal of Botany 4(1) : 1-9, 2009, [lire en ligne]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Martin Cheek, Yvette Harvey, Jean-Michel Onana (dir.), « Phaulopsis imbricata (Forssk.) Sweet », in The Plants of Mefou Proposed National Park, Central Province, Cameroon: A Conservation Checklist, Kew Publishing, 2010, p. 119 (ISBN 978-1842464007)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :