Peter Petersen (philosophe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Peter Petersen
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 67 ans)
IénaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Partis politiques
Peter petersen.jpg
Vue de la sépulture.

Peter Petersen (1884-1952) est un philosophe et un pédagogue allemand, qui s'est consacré à introduire dans les sciences de l'éducation la vision du monde raciste du national-socialisme[1].

Philosophe, il enseigne à l'Université d'Iéna. Il est l'auteur d'un projet de réforme de l'éducation, appelé "Plan d'Iéna", sur lequel il a travaillé toute sa vie, par lequel il a voulu introduire le paradigme de la race dans l'éducation, comme l'ont montré Jacques Gandouly[2] et notamment Benjamin Ortmeyer[3].

Il faut, selon Petersen, centrer l'enseignement sur le développement de l'enfant et intégrer les apprentissages cognitifs, psychomoteurs et socioaffectifs. La question de la motivation de l'enfant et de sa socialisation sont essentielles. il convient donc d'alterner travail individualisé et travail de groupe, en respectant le rythme de chaque élève. L'entraide est valorisée dans des "classes verticales". Sa démarche est celle de la "recherche-action" : réflexion théorique, observation des élèves, stratégie pédagogique, puis évaluation des effets[4]. On ne peut pour autant dissocier les visées pédagogiques de Petersen de l'arrière-fond racialiste de sa conception de l'éducation, aujourd'hui bien documenté par la recherche allemande.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Peter Fauser (de), Jürgen John (de), Rüdiger Stutz (Hg.) und Christian Faludi (Mitarb.): Peter Petersen und die Jenaplan-Pädagogik. Historische und aktuelle Perspektiven. Steiner, Stuttgart 2012 (ISBN 978-3-515-10208-7).
  • Ralf Koerrenz (de): Schulmodell: Jena-Plan. Grundlagen eines reformpädagogischen Programms. Paderborn 2011 (ISBN 978-3-506-77228-2).
  • Hartmut Draeger: Der Ritt auf dem Tiger. Petersens Selbstbehauptungsversuche zwischen Anpassung und Widerstand im realen Nationalsozialismus. In: Kinderleben. Zeitschrift für Jenaplan-Pädagogik. Heft 27. Juli 2008, S. 5–39.
  • Hartmut Draeger: Die neue Internationalität des Jenaplans. In: Kinderleben. Zeitschrift für Jenaplan-Pädagogik. Heft 25, Juli 2007, S. 2, 11f, 23–38.
  • Hein Retter (de): Reformpädagogik und Protestantismus im Übergang zur Demokratie. Studien zur Pädagogik Peter Petersens. Peter Lang-Verlag, Frankfurt/M. 2007. (Braunschweiger Beiträge zur Kulturgeschichte, Bd. 1, hrsg. v. Gerd Biegel (de) u. Angele Klein)

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://jena-plan.grundschulservice.de/
  2. Jacques Gandouly, Pédagogie et enseignement en Allemagne de 1800 à 1945, Strasbourg, Presses Universitairers de Strasbourg, , 421p. p.
  3. Benjamin Ortmeyer: Mythos und Pathos statt Logos und Ethos – Zu den Publikationen führender Erziehungswissenschaftler in der NS-Zeit: Eduard Spranger, Herman Nohl, Erich Weniger und Peter Petersen. Beltz Verlag, Weinheim 2009, (ISBN 978-3-4078-5798-9)
  4. évoqué par Philippe Meirieu, Pédagogie : le devoir de résister, ESF, 2008

Liens externes[modifier | modifier le code]