Aller au contenu

Patrick Muyaya Katembwe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Patrick Muyaya Katembwe
Illustration.
Patrick Muyaya en 2017.
Fonctions
Ministre de la Communication et Médias
En fonction depuis le
(3 ans, 2 mois et 7 jours)
Président Félix Tshisekedi
Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge
Gouvernement Gouvernement Lukonde
Prédécesseur David Jolino Diwampovesa Makelele
Député national
En fonction depuis le
(12 ans, 5 mois et 6 jours)
Élection 28 novembre 2011
Réélection 30 décembre 2018
Circonscription District de la Funa (Kinshasa)
Groupe politique Majorité présidentielle
Coalition Union sacrée
Biographie
Date de naissance (41 ans)
Lieu de naissance Kinshasa (République démocratique du Congo)
Nationalité congolaise
Parti politique Parti lumumbiste unifié
Site web http://patrickmuyaya.cd/

Patrick Muyaya Katembwe, né le à Kinshasa en république démocratique du Congo, est un homme politique du Congo-Kinshasa et Membre du Parti lumumbiste unifié, il est député national depuis 2011 et ministre de la Communication et Médias depuis le 12 avril 2021[1],[2].

Enfance et études[modifier | modifier le code]

Patrick Muyaya est né le à Kinshasa (république démocratique du Congo ou RDC). Il passe son enfance et grandit dans la commune de Bandalungwa, district de la Funa à Kinshasa.

Étudiant à l'institut facultaire des sciences de l'information et de la communication (IFASIC) à Kinshasa, il est titulaire d’une licence en journalisme, promotion 2009[3].

Il obtient ensuite un diplôme sur la gestion démocratique dans les États fragiles à travers le programme « Rising Stars » de l'International Republican Institute (IRI) en 2014.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Patrick Muyaya est marié et père de trois enfants[4].

Carrière privée[modifier | modifier le code]

Patrick Muyaya commence sa carrière comme reporteur-journaliste au sein de CEBS TV, une chaîne de télévision locale opérant à Kinshasa, dont il devient par la suite président du conseil d’administration[5].

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Patrick Muyaya fait ses débuts en politique en 2005 lorsqu’il rejoint l’équipe de Pius Isoyongo Lofete, deuxième rapporteur de l'Assemblée nationale de transition et devient son conseiller politique. Il occupe ce poste jusqu’en 2006. En 2007, Il est conseiller en communication au cabinet du Premier ministre Antoine Gizenga.

Un an plus tard, il devient conseiller principal chargé de la communication et de la presse à la Primature de la République démocratique du Congo sous le mandat du Premier ministre Adolphe Muzito, poste qu'il occupe jusqu’en 2011[6].

Député national[modifier | modifier le code]

Au terme des élections législatives de 2011 en République démocratique du Congo, il devient, à l’âge de 29 ans, député national élu dans le district Kinshasa 2 Funa sur la liste du Parti lumumbiste unifié (PALU)[7].

Patrick Muyaya est réélu député national dans le disctrict de la Funa à Kinshasa à l'issue des élections législatives du [8].

En 2024, après publication des résultats provisoires des élections législatives du 20 décembre 2023, il est réélu député national[9].

Muyaya est aussi élu à l'assemblée provinciale de Kinshasa dans la circonscription de Bandalungwa lors des élections de 2023 mais préfère siéger à l'Assemblée nationale. Son suppléant Jared Babaka Phanzu siège donc à l'assemblée provinciale[10].

Ministre de la Communication et Médias et porte-parole du gouvernement[modifier | modifier le code]

Le 12 avril 2021 soit deux mois après la nomination du nouveau Premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge par le président de la République Félix Antoine Tshisekedi, la République Démocratique du Congo se dote d'un nouveau gouvernement [11].

Patrick Muyaya Katembwe intègre le Gouvernement Lukonde en qualité de ministre de la Communication et Médias ainsi que porte-parole du gouvernement [12].

Autres activités politiques[modifier | modifier le code]

Il est le premier secrétaire faisant office de rapporteur du bureau provisoire de l’Assemblée nationale de la République démocratique du Congo de février à [13], date à partir de laquelle il devient rapporteur adjoint de la commission relations extérieures de l’Assemblée nationale de la république démocratique du Congo[14].

Il est également, depuis , le président du Réseau des jeunes parlementaires de la République démocratique du Congo (RJPRDC)[15].

Engagement et militantisme[modifier | modifier le code]

En , Patrick Muyaya est invité par le National Democratic Institute for International Affairs à la Democratic National Convention qui s’est tenue à Philadelphie.

Il participe également en et à l’initiative du département d’État américain à une mission de médiation pré-électorale au Nigéria.

Il est invité à participer en qualité d’orateur à s’exprimer sur l’engagement politique des jeunes en Afrique lors de l’African Gathering qui s’est tenu à Londres en 2014.

En , il s’engage publiquement contre la guerre à l’est de la République démocratique du Congo en initiant la campagne « Stop à la guerre à l’est de la RDC »[16].

Il a participé au programme des visiteurs internationaux aux États-Unis de la période « U.S Élections : a project for young political leaders » du au . Il a notamment pu assister aux coulisses du processus électoral américain de 2012[17].

Patrick Muyaya a été observateur international durant l’élection présidentielle au Mali au mois de avec l’appui de l’International Republican Institute, organisation dont il est également « personne ressource »[18].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « RDC - Patrick Muyaya Katembwe : « Il ne faut pas confondre député et bienfaiteur » », JeuneAfrique.com,‎ (lire en ligne, consulté le )
  2. « RDC : Patrick Muyaya remplace Jolino Makelele au ministère de la Communication et Médias | Zoom Eco », (consulté le )
  3. « Patrick Muyaya CV », sur apf.francophonie.org.
  4. « Qui suis-je? | Patrick Muyaya », sur patrickmuyaya.cd (consulté le )
  5. « Tribune de la Presse », Radio Okapi,‎ (lire en ligne, consulté le )
  6. « La dernière conférence de presse du premier ministre continue à susciter des réactions dans l’opinion. La dernière est celle du courant rénovateur de l’AMP qui pense qu’Adolphe Muzito n’a pas présenté un bilan objectif de sa gestion. », Radio Okapi,‎ (lire en ligne, consulté le )
  7. « Résultat élection 2011 » [archive du ], sur www.ceni.gouv.cd
  8. « Législatives en RDC : qui sont élus ? qui ne le sont pas ? », sur Radio Okapi, (consulté le )
  9. Dido Nsapu, « Législatives en RDC : la CENI publie la liste des 477 députés nationaux élus » Accès libre, sur Digital Congo, (consulté le )
  10. « Assemblée Provinciale de Kinshasa : validation des pouvoirs des suppléants des élus ayant choisi de siéger à l’Assemblée nationale », sur actualite.cd, .
  11. « La RDC se dote d'un nouveau gouvernement », sur RFI, (consulté le )
  12. « Patrick Muyaya Katembwe nouveau ministre de la communication et porte-parole du gouvernement », sur Actualite.cd, (consulté le )
  13. « Bureau provisoire de l’Assemblée Nationale : Mwando Nsimba et Patrick Muyaya au portillon », Journal Le Phare,‎ (lire en ligne, consulté le )
  14. « Partenariat avec la République Démocratique du Congo — Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles / Communauté française », sur www.pfwb.be (consulté le )
  15. « P. Muyaya et le Réseau des Jeunes Parlementaires(RJP) félicitent le premier ministre Samy Badibanga », Le Plus grand site d'info en RDCongo,‎ (lire en ligne, consulté le )
  16. « Des chanteurs contre la guerre en RDC », RFI Musique,‎ (lire en ligne, consulté le )
  17. « U.S. Elections: A Project for Young Political Leaders », sur Medium, (consulté le )
  18. « Génération Démocratie : Interview avec Honorable Patrick Muyaya | Democracy Speaks », sur www.democracyspeaks.org (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :