Alliance pour la majorité présidentielle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icône de paronymie Cet article possède un paronyme ; voir : Union pour la majorité présidentielle.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir AMP.
image illustrant la République démocratique du Congo
Cet article est une ébauche concernant la République démocratique du Congo.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

L’Alliance pour la majorité présidentielle (AMP) est un regroupement politique en République démocratique du Congo (RDC).

L’AMP a été constitué dans le but de donner la victoire au candidat Joseph Kabila lors des élections présidentielle et législatives du 30 juillet 2006 (le second tour de la présidentielle a eu lieu le 29 octobre). Plusieurs partis ont concouru à sa création, dont le Parti de l'alliance nationale pour l'unité (PANU), le Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), l’Alliance pour le renouveau congolais (ARC), l’Union des nationalistes et fédéralistes du Congo (UNAFEC), la Convention des Congolais unis (CCU), le Mouvement social pour le renouveau (MSR). Elle est présidée par Joseph Kabila, et coordonnée par André-Philippe Futa.

Adhésion[modifier | modifier le code]

Le Parti lumumbiste unifié (PALU) d'Antoine Gizenga et l’Union des démocrates mobutistes (UDEMO) du fils de feu le président Mobutu, François-Joseph Mobutu Nzanga. S’ajoutant à liste la CODECO du bâtonnier Jean-Claude Muyambo Kyassa, la DCF/COFEDEC de Venant Tshipasa, le PDC de José Endundo, l'Alliance Pour l'Humanisme et la Démocratie (AHUDE) et le CDR d’André-Alain Atundu.

Direction[modifier | modifier le code]

L'équipe dirigeante est constituée comme suit :