Parti du peuple algérien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Parti du Peuple Algérien)
Aller à : navigation, rechercher
Politique en Algérie
Image illustrative de l'article Parti du peuple algérien
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir PPA.

Le Parti du Peuple Algérien (ou PPA) a été fondé le par Messali Hadj en France[1],[2] après l'interdiction de l'Étoile nord-africaine (ENA) par le Front populaire au pouvoir à l'époque, pour le motif qu'elle était une menace pour l'autorité de l'État. Ce nouveau parti a maintenu la direction, les structures et les objectifs de l'ENA.

Présentation[modifier | modifier le code]

Être algérien et sympathisant du PPA, c'est avant tout revendiquer sa différence. Pas question d'assimilation, ni d'intégration[précision nécessaire].

En 1938, après les Accords de Munich, une fraction importante du Parti du peuple algérien offre ses services au Reich allemand pour obtenir son aide[3].

SoupçonnéÁ de collusion avec l'Allemagne hitlérienne[4], le PPA fut interdit à son tour en septembre 1939 et vingt-huit de ses responsables arrêtés le 4 octobre. Il restera constitué dans la clandestinité, étant réactivé en 1940 suite à la défaite de Juin 1940[5].

Le 1er mai 1945, le PPA interdit a fait défiler 20 000 manifestants indigènes[Qui ?] à Alger. Le parti subit la répression qui suivra le massacre de Sétif en 1945. En 1946, Messali Hadj fut libéré. Il créa le Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques (MTLD) dont la fonction fut d’assurer une existence légale au PPA.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Aux origines du FLN : la scission du PPA/MTLD, Mohammed Harbi, Nouvelle édition revue et augmentée, Bibliothèque d’histoire du Maghreb.
  • Le PPA (le Parti du peuple algérien), 1937-1947, Jacques Simon, Cahiers du CREAC - Histoire.