Papilio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Papilio est un genre de lépidoptères de la famille des Papilionidae. Présent sur tous les continents sauf l'Antarctique, ce genre est particulièrement diversifié en Afrique, en Asie tropicale et en Amérique centrale.

Description[modifier | modifier le code]

Les Papilio sont souvent des papillons colorés et de grande taille. Beaucoup d'espèces (pas toutes cependant) portent une et parfois plusieurs paires de queues sur leurs ailes postérieures, d'où leur surnom de « porte-queues ». Les espèces des climats tempérés sont souvent blanches ou jaunes avec des zébrures noires et quelques motifs rouges et bleus.

Comme les autres espèces de la famille des Papilionidae, les espèces du genre Papilio présentent les caractéristiques suivantes :

  • les chenilles possèdent derrière la tête un organe érectile fourchu appelé osmeterium. Lorsqu'une chenille est agressée, elle prend une posture arquée, l'osmeterium érigé émettant des substances odorantes contenant des terpènes.
  • la deuxième nervure anale sur l'aile postérieure atteint le bord de l'aile (alors qu'elle fusionne avec la première chez les autres familles de lépidoptères).
  • les écailles cervicales se rejoignent sous le cou.

Biologie[modifier | modifier le code]

Les œufs sont sphériques et pondus isolément sur la plante-hôte. Les chenilles sont lisses ou épineuses, certaines imitent des fientes d'oiseau ou des serpents. Elles se nourrissent de plantes de la famille des Rutacea, qui inclut des plantes importantes pour l'agriculture telles que les espèces des genres Citrus (les agrumes), Murraya, Choisya et Calodendrum. Les chenilles de certaines espèces peuvent occasionner d'importants dégâts à ces cultures. La nymphose a lieu horizontalement ou verticalement, la chrysalide étant maintenue par une ceinture de soie

Habitat et répartition[modifier | modifier le code]

Le genre Papilio est présent sur tous les continents à l'exception de l'Antarctique. Les Papilio sont présents aussi bien dans les zones tempérées que dans les zones tropicales, cependant la majorité des espèces vivent sous des climats chauds.

Systématique[modifier | modifier le code]

Le genre Papilio a été décrit par le naturaliste suédois Carl von Linné en 1758[1]. L'espèce type pour le genre est Papilio machaon Linnaeus, 1758.

Synonymie[modifier | modifier le code]

Le polymorphisme important de ce genre lui vaut une grande quantité de synonymes :

  • Pterourus Scopoli, 1777[2]
  • Princeps Hübner, 1807[3]
  • Amaryssus Dalman, 1816[4]
  • Jasoniades Hübner, 1819[5]
  • Euphoeades Hübner, 1819
  • Heraclides Hübner, 1819
  • Achillides Hübner, 1819
  • Orpheides Hübner, 1819
  • Nestorides Hübner, 1819
  • Calaides Hübner, 1819
  • Priamides Hübner, 1819
  • Iliades Hübner, 1819
  • Menelaides Hübner, 1819
  • Troilides Hübner, 1819
  • Clytia Swainson, 1833[6]
  • Thoas Swainson, 1833[7]
  • Aernauta Berge, 1842[8]
  • Caudati Koch, 1860
  • Pyrrhosticta Butler, 1872[9]
  • Druryia Aurivillius, 1881[10]
  • Chilasa Moore, 1881[11]
  • Harimala Moore, 1881
  • Charus Moore, 1881
  • Sarbaria Moore, 1881
  • Cadugoides Moore, 1881
  • Sainia Moore, 1881
  • Araminta Moore, 1881
  • Euploeopsis de Nicéville, 1887 [12]
  • Menamopsis de Nicéville, 1887
  • Pangeranopsis de Nicéville, 1887
  • Panosmiopsis de Nicéville, 1887
  • Isamiopsis Moore, 1888 [13]
  • Tamera Moore, 1888
  • Achivus Kirby, 1896[14]
  • Eques Kirby, 1896
  • Icarus Röber, 1898[15]
  • Melindopsis Aurivillius, 1898[16]
  • Iterus Donitz, 1899[17]
  • Sadengia Moore, 1902[18]
  • Heterocreon Kirby, 1904[19]
  • Mimbyasa Evans, 1912[20]
  • Agehana Matsumura, 1936[21]
  • Eleppone Hancock, 1979
  • Motasiona Niculescu, 1979

Liste des espèces[modifier | modifier le code]

D'après Funet[22] :

Sous-genre Achillides (Hübner, 1819)[modifier | modifier le code]

Sous-genre Heraclides (Hübner, 1819)[modifier | modifier le code]

  • Groupe du thoas
Papilio andraemon (Hübner, [1823])
Papilio androgeus Cramer, [1775]
Papilio aristodemus Esper, 1794
Papilio aristor Godart, 1819
Papilio astyalus Godart, 1819
Papilio caiguanabus Poey, [1852]
Papilio cresphontes Cramer, [1777]
Papilio homothoas Rothschild & Jordan, 1906
Papilio machaonides Esper, 1796
Papilio melonius Rothschild & Jordan, 1906
Papilio ornythion Boisduval, 1836
Papilio paeon Boisduval, 1836
Papilio thersites Fabricius, 1775
Papilio thoas Linnaeus, 1771
  • Groupe du torquatus
Papilio garleppi Staudinger, 1892
Papilio hectorides Esper, 1794
Papilio himeros Hopffer, 1865
Papilio lamarchei Staudinger, 1892
Papilio torquatus Cramer, 1777


  • Groupe innommé
Papilio peleides Esper, 1793
Papilio okinawensis Fruhstorfer, 1898
Papilio tros (Hübner, [1825])

Sous-genre Papilio (Linnaeus, 1758)[modifier | modifier le code]

Sous-genre Princeps (Hübner, 1807)[modifier | modifier le code]

  • Groupe de l' antimachus
Papilio antimachus (Drury, 1782)
  • Groupe du zalmoxis
Papilio zalmoxis (Hewitson, 1864)
  • Groupe du nireus
Papilio aristophontes (Oberthür, 1897)
Papilio nireus (Linnaeus, 1758)
Papilio charopus (Westwood, 1843)
Papilio chrapkowskii (Suffert, 1904)
Papilio chrapkowskoides (Storace, 1952)
Papilio desmondi (van Someren, 1939)
Papilio hornimani (Distant, 1879)
Papilio interjectana (Vane-Wright, 1995)
Papilio nerminae (Koçak, 1983)
Papilio sosia (Rothschild & Jordan, 1903)
Papilio thuraui (Karsch, 1900)
Papilio ufipa (Carcasson, 1961)
Papilio wilsoni (Rothschild, 1926)
  • Groupe du cynorta
Papilio arnoldiana (Vane-Wright, 1995)
Papilio cynorta (Fabricius, 1793)
Papilio plagiatus (Aurivillius, 1898)
  • Groupe du dardanus
Papilio dardanus (Brown, 1776)
Papilio constantinus (Ward, 1871)
Papilio delalandei (Godart, 1824)
Papilio phorcas (Cramer, 1775)
Papilio rex (Oberthür, 1886)
  • Groupe du zenobia
Papilio cyproeofila (Butler, 1868)
Papilio fernandus (Fruhstorfer, 1903)
Papilio filaprae (Suffert, 1904)
Papilio gallienus (Distant, 1879)
Papilio mechowi (Dewitz, 1881)
Papilio mechowianus (Dewitz, 1885)
Papilio zenobia (Fabricius, 1775)
  • Groupe du demodocus
Papilio demodocus (Esper, 1799)
Papilio demoleus (Linnaeus, 1758)
Papilio erithonioides (Grose-Smith, 1891)
Papilio grosesmithi (Rothschild, 1926)
Papilio morondavana (Grose-Smith, 1891)
  • Groupe de l' echerioides
Papilio echerioides (Trimen, 1868)
Papilio fuelleborni (Karsch, 1900)
Papilio jacksoni (Sharpe, 1891)
Papilio sjoestedti (Aurivillius, 1908)
  • Groupe de l' oribazus
Papilio oribazus (Boisduval, 1836)
Papilio epiphorbas (Boisduval, 1833)
Papilio nobilis (Rogenhofer, 1891)
  • Groupe de l' hesperus
Papilio hesperus (Westwood, 1843)
Papilio euphranor (Trimen, 1868)
Papilio horribilis (Butler, 1874)
Papilio pelodurus (Butler, 1896)
  • Groupe du menestheus
Papilio menestheus (Drury, 177)
Papilio lormieri (Distant, 1874)
Papilio ophidicephalus (Oberthür, 1878)
  • Groupe innommé
Papilio andronicus (Ward, 1871)
Papilio chitondensis (Bivar de Sousa & Fernandes, 1966)
Papilio leucotaenia (Rothschild, 1908)
Papilio mackinnoni (Sharpe, 1891)
Papilio mangoura (Hewitson, 1875)
Papilio manlius (Fabricius, 1798)
Papilio microps (Storace, 1951)
Papilio phorbanta (Linnaeus, 1771)
  • Groupe du demolion
Papilio demolion (Cramer, 1776)
Papilio liomedon (Moore, 1875)
Papilio gigon (C. & R. Felder, 1864)
Papilio euchenor (Guérin-Méneville, 1829)
  • Sans groupe
Papilio luzviae (Schröder & Treadaway, 1991)
  • Groupe de l' anactus
Papilio anactus (MacLeay, 1826)
  • Groupe de l'aegeus
Papilio aegeus (Donovan, 1805)
Papilio bridgei (Mathew, 1886)
Papilio erskinei (Mathew, 1886)
Papilio gambrisius (Cramer, 1777)
Papilio inopinatus (Butler, 1883)
Papilio ptolychus (Godman & Salvin, 1888)
Papilio tydeus (C. & R. Felder, 1860)
Papilio weymeri (Niepelt, 1914)
Papilio woodfordi (Godman & Salvin, 1888)
  • Groupe du godeffroyi
Papilio amynthor (Boisduval, 1859)
Papilio godeffroyi (Semper, 1866)
Papilio schmeltzi (Herrich-Schäffer, 1869)
  • Groupe du polytes
Papilio ambrax (Boisduval, 1832)
Papilio polytes (Linnaeus, 1758)
Papilio phestus (Guérin-Méneville, 1830)
  • Groupe du castor
Papilio castor (Westwood, 1842)
Papilio dravidarum (Wood-Mason, 1880)
Papilio mahadeva (Moore, 1879)
  • Groupe du fuscus
Papilio albinus (Wallace, 1865)
Papilio antonio (Hewitson, 1875)
Papilio diophantus (Grose-Smith, 1883)
Papilio fuscus (Goeze, 1779)
Papilio hipponous (C. & R. Felder, 1862)
Papilio jordani (Fruhstorfer, 1906)
Papilio noblei (de Nicéville, 1889)
Papilio pitmani (Elwes & de Nicéville, 1887)
Papilio prexaspes (C. & R. Felder, 1865)
Papilio sakontala (Hewitson, 1864)
  • Groupe de l' helenus
Papilio helenus (Linnaeus, 1758)
Papilio iswara (White, 1842)
Papilio iswaroides (Fruhstorfer, 1898)
Papilio nephelus (Boisduval, 1836)
Papilio nubilus (Staudinger, 1895)
Papilio sataspes (C. & R. Felder, 1865)
  • Groupe du memnon
Papilio acheron (Grose-Smith, 1887)
Papilio ascalaphus (Boisduval, 1836)
Papilio deiphobus (Linnaeus, 1758)
Papilio rumanzovia (Eschscholtz, 1821)
Papilio forbesi (Grose-Smith, 1883)
Papilio lampsacus (Boisduval, 1836)
Papilio mayo (Atkinson, 1873)
Papilio memnon (Linnaeus, 1758)
Papilio oenomaus (Godart, 1819)
Papilio polymnestor (Cramer, 1775)
Papilio taiwanus (Rothschild)


  • Groupe du protenor
Papilio protenor
Papilio alcmenor (C. & R. Felder, 1864)
Papilio macilentus (Janson, 1877)
Papilio thaiwanus (Rothschild, 1898)
  • Groupe du bootes
Papilio bootes (Westwood, 1842)
Papilio elwesi (Leech, 1889)
Papilio maraho (Shiraki & Sonan, 1934)

Sous-genre Pterourus Scopoli, 1777[modifier | modifier le code]

Sous-genre Sinoprinceps (Hancock, 1983)[modifier | modifier le code]

Sous-genre innommé[modifier | modifier le code]

Un papilio stateri mâle. Avril 2015.

En Europe[modifier | modifier le code]

Seuls trois papillons du genre Papilio sont présents :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Linnaeus, 1758; Syst. Nat. (Edn 10) 1 : 458
  2. Scopoli, 1777; Introd. Hist. nat.: 433
  3. Hübner, [1807]; Samml. exot. Schmett. 1 : pl. [116]
  4. Dalman, 1816; K. svenska VetenskAkad. Handl., Stockholm 1816 (1): 60
  5. Hübner, [1819]; Verz. bek. Schmett. (6): 83
  6. Swainson, [1833]; Zool. Illustr. (2) 3 (26): pl. 120
  7. Swainson, [1833]; Zool. Illustr. (2) 3 (26): pl. 121
  8. Berge, 1842; Schmetterlingsbuch: 19, 106-109
  9. Butler, 1872; Cistula ent. 1: 86
  10. Aurivillius, 1881; Ent. Tidskr. 2 (1) : 44
  11. Moore, [1881]; Lepid. Ceylon 1 (4): 153
  12. Elwes & de Nicéville, J. Asiat. Soc. Bengal 55 Pt. II (5) : 433
  13. Moore, 1888; Descr. Indian lep. Atkinson (3): 284
  14. Kirby, 1896; Allen, Nat. Libr., Lepid. 1, Butts 2: 286
  15. Röber, 1898; Ent. Nachr. 24 (12) : 186
  16. Aurivillius, 1898; K. svenska VetenskAkad. Handl. 31 (5) : 461
  17. Donitz, 1899; Berl. ent. Z. 44, SitzBer.: (22)
  18. Moore, [1902]; Lepidoptera Indica, 5 (59): 213
  19. Hübner, Samml. exot. Schmett.
  20. Evans, 1912; J. Bombay nat. Hist. Soc. 21 (3): 972
  21. Matsumura, 1936; Insecta Matsumurana 10 (3): 86
  22. Le genre Papilio sur Funet.

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :