Palais de Yıldız

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Palais de Yıldız
Malta Kiosk March 2008e.JPG
Le pavillon de Malte
Présentation
Type
Architecte
Construction
Statut patrimonial
Liste indicative du patrimoine mondial (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Localisation
Pays
Commune
Coordonnées
Localisation sur la carte de Turquie
voir sur la carte de Turquie
Red pog.svg

Le palais de Yıldız (Yıldız Sarayı, en turc, littéralement le palais (saray) de l'étoile (yıldız)) est un ensemble de constructions d'époque ottomane, notamment des pavillons et autres villas, situé à Istanbul en Turquie. Construits au XIXe siècle et au début du XXe siècle, ces bâtiments servent de résidence au sultan et à sa cour à la fin du XIXe siècle.

Les origines[modifier | modifier le code]

Le palais de Yıldız est construit en 1880 pour le sultan ottoman Abdülhamid II[1]. Il est édifié sur un terrain boisé qui appartient au domaine privé du sultan depuis le règne de Ahmet Ier (1603-1617). À la suite de Ahmet Ier, plusieurs sultans apprécient cet endroit pour s'y reposer. Les sultans Abdülmecid Ier et Abdülaziz y font construire leur manoir.

À la fin du XIXe siècle, le sultan Abdülhamid II quitte le palais de Dolmabahçe situé au bord du Bosphore car il craint une attaque maritime. Il fait alors agrandir le palais de Yıldız et commande au célèbre architecte italien, Raimondo D'Aronco, la construction de nouveaux édifices pour l'ensemble palatial. Le palais devient alors le quatrième siège du gouvernement ottoman après le Vieux palais (Eski Sarayı), le palais de Topkapı et le palais de Dolmabahçe.

En 1909, après la déposition d'Abdülhamid, le palais devient le siège de l'école d'état-major[2].

Les bâtiments[modifier | modifier le code]

Le palais est composé de plusieurs bâtiments, dont les appartements d'État (Büyük Mabeyn), le pavillon Şale, le pavillon de Malte, le pavillon Çadır, le théâtre de Yıldız et l'opéra, le musée du palais de Yıldız et la manufacture impériale de porcelaine. Les jardins du palais sont ouverts au public. Le palais de Yıldız est relié au palais Çırağan situé sur le Bosphore par un pont traversant le jardin.

Appartements d'État[modifier | modifier le code]

Ces appartements accueillent les salles de travail du gouvernement d'Abdülhamid II.

Pavillon Şale[modifier | modifier le code]

Le pavillon Şale

Le pavillon Şale sert de résidence au sultan. Construit en pierre et en bois, l'édifice comporte une cave et deux niveaux. La construction s'étale sur trois phases :

  • À partir de 1870 : un premier bâtiment est construit sur le modèle d'un chalet suisse, d'où provient son nom turc Şale, qui se prononce comme le mot « chalet ». Winston Churchill et Charles de Gaulle font partie des visiteurs de ce pavillon.
  • En 1889 : une seconde phase commence avec l'adjonction du « Salon de Nacre » (Sedefli Salon) coïncidant avec la réception du premier monarque étranger à Istanbul, l'empereur allemand Guillaume II. Ce salon doit son nom à la nacre qui recouvre une grande partie de sa surface. Des peintures de paysage décorent le plafond.
  • En 1898 : la troisième et dernière phase de construction est également destinée à Guillaume II. La chambre de réception, construite durant cette période, demeure la pièce la plus étonnante du pavillon Şale. Le sol est recouvert d'un tapis unique de 400 mètres carrés et a nécessité le travail de soixante tisserands. La décoration comprend un plafond à caissons doré et de grands miroirs. Doué d'un certain talent en menuiserie, le sultan Abdülhamid II créa une partie du mobilier du pavillon.

Pavillon de Malte[modifier | modifier le code]

Situé dans le parc du palais sur le côté nord du mur d'enceinte, le pavillon de Malte se compose de deux édifices se faisant face, vestiges des bâtiments situés dans le bosquet composant l'arrière du jardin du palais Çırağan, datant du règne de Abdulaziz. L'origine du nom est incertaine. Cependant, un certain nombre de palais construits pendant la période ottomane son nommés d'après les conquêtes impériales. Le pavillon de Malte tirerait son nom de la conquête de l'île de Malte, en Méditerranée.

En juin 1881 se tint le procès de l'homme d'État et réformiste pro-européen Ahmed Şefik Midhat Paşa dans une tente à l'arrière du pavillon de Malte.

Pavillon Çadır[modifier | modifier le code]

Pavillon Çadır

Ce pavillon, construit par le sultan Abdülaziz (1861-1876) sert de prison. Il abrite aujourd'hui un café et un restaurant.

Théâtre et opéra[modifier | modifier le code]

Le théâtre de Yıldız est construit par le sultan Abdülhamid II en 1889. Le plafond du dôme comporte des étoiles, une référence au nom de yıldız, « étoile » en turc. Personne ne pouvant tourner le dos au sultan, l'emplacement de la loge impériale implique que le premier rang de spectateurs n'est jamais utilisé.

Musée du palais de Yıldız[modifier | modifier le code]

Ce bâtiment abritait à l'origine l'atelier de menuiserie du sultan Abdülhamid II. Il sert aujourd'hui à présenter des objets d'art du palais.

Manufacture impériale de porcelaine[modifier | modifier le code]

Manufacture impériale de porcelaine

Ouverte en 1895, la manufacture est créée pour satisfaire les classes supérieures qui requièrent des céramiques de style européen. Les coupes, vases et autres assiettes sont fréquemment ornées de dessins représentant des scènes idéalisant le Bosphore. Le bâtiments ressemble à un château médiéval européen.

Aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Après la chute de l'Empire ottoman, le palais sert de casino de luxe avant d'être transformé en résidence d'accueil pour les monarques et chefs d'États étrangers. Aujourd'hui le parc accueille des réceptions privées. D'autres manifestations ont lieu, comme la foire aux antiquités d'Istanbul généralement au mois de novembre dans l'armurerie du palais (Silahhane). Le palais abrite aussi les bureaux stanbouliotes de l'Organisation de la conférence islamique (İslam Konferansı Örgütü, en turc).

Le palais se trouve dans le district de Beşiktaş et est ouvert tous les jours de h 30 à 16 h, sauf les lundi et jeudi d'octobre à février et de h 30 à 17 h de mars à septembre.

Le palais a été proposé en 2015 pour une inscription au patrimoine mondial et figure sur la « liste indicative » de l’UNESCO dans la catégorie patrimoine culturel[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « The luxurious palaces of the Ottoman Empire », DailySabah,‎ (lire en ligne)
  2. Gerhard Grüßhaber, The German Spirit in the Ottoman and Turkish Army, 1908-1938, Walter de Gruyter, Berlin/Boston, p.33.
  3. (en) UNESCO World Heritage Centre, « Yıldız Palace Complex - UNESCO World Heritage Centre », sur whc.unesco.org (consulté le 20 mars 2018)

Annexes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Önder Küçükerman, Nedret Bayraktar, Semra Karakaţli. Yıldız Porcelain in National Palaces Collection. TBMM, Istanbul, 1998.
  • Vahide Gezgör, Feryal Irez. Yıldız Palace Chalet Kasr-ı Hümayunu. TBMM, Istanbul, 1993.