PTRD-41

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les armes
Cet article est une ébauche concernant les armes.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

PTRD-41
Image illustrative de l'article PTRD-41
Fusil antichar PTRD
Présentation
Pays Drapeau de l'URSS Union soviétique
Type Fusil antichar
Munitions 14,5 × 114 mm
Fabricant ОАО Zаvоd Imeni V.А. Dеgtyrevа (ZiD)
Période d'utilisation 1941
Durée de service 1941-1945 reprise en 2014
Poids et dimensions
Masse (non chargé) 17.3 kg
Masse (chargé) 17,9 kg
Longueur(s) 2 020 mm
Longueur du canon 1 350 mm
Caractéristiques techniques
Architecture Culasse à verrou
Mode d'action réarmement après chaque tir
Portée 3 000 m (anti personnel)
Portée maximale 10 000 m
Portée pratique Avec munition BS-32 :
300 m (perforation de 35 mm de blindage
500 m (perforation de 25 mm de blindage
Avec munition BS-41 :
300 m (perforation de 40 mm de blindage)
Cadence de tir 6-8 coups par minute
Vitesse initiale 1 114 m/s
Capacité 1 cartouche (pas de chargeur)
Viseur Mire métallique
Variantes PTRD-39

Le PTRD-41 (en russe : Противотанковое однозарядное ружьё обр. 1941 г. системы Дегтярёва (ПТРД), protivotankovoïe odnozariadnoïe roujio obr. 1941 g. sistemy Degtiariova, PTRD, soit en français: fusil antichar Degtiarev) était un fusil antichar adopté lors de la Seconde Guerre mondiale (1941) par l'Armée rouge.

Il est issu des travaux de Vassili Degtiarev et tire une munition puissante à grande vitesse à la bouche (environ 1 000 m/s) de calibre 14,5 × 114 mm. Son mécanisme à verrou lui assurait une fiabilité et une simplicité à toute épreuve. Très précis, il était capable de perforer les blindages des blindés légers allemands, tel que le SdKfz 251, ainsi que le blindage latéral des chars les plus légers (Panzerkampfwagen II par exemple) jusqu'à 500 mètres au moins. Il fut utilisé jusqu'à la fin de la guerre, même si son efficacité était limitée face aux blindés.

Une version semi-automatique, nommée PTRS-41, connut moins de succès que la version à verrou, surtout du fait de sa masse plus élevée, de son encombrement et de sa fiabilité moindre.

En 2015, ce fusil est toujours utilisé de manière régulière par les séparatistes de l'est de l'Ukraine[1].

Dans la culture[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La cure de jouvence du char Joseph-Staline », sur Courrier international (consulté le 30 janvier 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :