Overkill (album)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Overkill (homonymie).
Overkill

Album de Motörhead
Sortie 24 mars 1979
Enregistré Décembre 1978 - janvier 1979
Roundhouse Studios, Sound Development Studios et Wessex Sound Studios, Londres
Durée 34:30 (original)
Genre Heavy metal, speed metal
Producteur Jimmy Miller
Neil Richmond (Tear Ya Down)
Label Bronze Records (original)
Critique

Albums de Motörhead

Singles

  1. Overkill
    Sortie : 10 mars 1979
  2. No Class
    Sortie : 30 juin 1979

Overkill est le deuxième album studio du groupe de heavy metal anglais Motörhead. Il est sorti le 24 mars 1979 sur le label Bronze Records et a été produit par Jimmy Miller.

Historique[modifier | modifier le code]

Contexte[modifier | modifier le code]

À la fin du contrat avec Chiswick Records, la maison de disque Bronze Records entra en contact avec le manager du groupe, Doug Smith, et offrit l'opportunité de l'enregistrement d'un single[1]. Le groupe investit les Studios Wessex de Londres avec le producteur Neil Richmond et choisi de faire une reprise de la célèbre chanson de Richard Berry, Louie Louie. Tear Ya Down, un titre composé par le groupe figurera sur la seconde face. Le single entra dans les charts britanniques et y atteindra la 68e place[2]. De ce fait, Bronze Records proposa au groupe d'enregistrer un album[1].

L'enregistrement[modifier | modifier le code]

Le groupe entra en studio fin 1978 et c'est la première fois qu'il se voit offrir assez de temps pour enregistrer correctement son album, l'album précédent était un enregistrement dans les conditions du "live". Le label proposa au groupe quatre noms de producteurs et ce fut Jimmy Miller qui fut choisi car c'est le seul dont les membres de Motörhead avaient entendu parler, Miller avec notamment travaillé et produit les albums des Rolling Stones de 1968 à 1973 et le groupe anglais Traffic[1]. L'enregistrement s'étala sur une période de six semaines entre décembre 1978 et janvier 1979 dans deux studios londoniens, les studios Roundhouse où la majorité des enregistrements eurent lieu et les studios Sound Developement[1]. Les musiciens commencèrent le travail en studio vers quatorze heures et travaillaient sérieusement jusqu'à vingt-deux heures, heure à laquelle ils rejoignait le pub le plus proche pour s'envoyer un ou deux verres avant la fermeture (à cette époque, les pubs avaient l'obligation de fermer à vingt-trois heures)[1]. Entre les sessions d'enregistrement, le groupe fit aussi quelques concerts, rodant les nouveaux titres dont certains faisaient déjà partie du répertoire joué en public.

Alors que la période des enregistrements arrivait à son terme, le groupe s'aperçut qu'il manquait un titre pour que l'album soit complet. Metropolis fut donc écrit dans la hâte après que Lemmy vit le film muet du même nom dans un cinéma de Portobello Road[1].

Cet album marque le véritable départ du succès du groupe et contient quelques grands classiques tels que Stay Clean, Capricorn ou Damage Case et Overkill qui furent repris par Metallica et qui figurent sur l'album Garage Inc.. Tous les titres de l'album ont été composés par les membres du groupe à l'exception de Damage Case qui a été écrit en collaboration avec Mick Farren.

Nom et pochette de l'album[modifier | modifier le code]

Le nom de l'album fut décidé par Gerry Bron, le directeur et propriétaire du label Bronze Records lui-même [1]. Joe Petagno, qui avait créé la pochette du premier album et le logo, fut choisi à nouveau pour Overkill. Malheureusement, le temps lui étant imparti pour la création fut très court, une semaine et demie à peine, et l'artiste ne fut jamais satisfait de cette pochette, trouvant qu'il manquait trop de détails pour vraiment représenter ce que lui inspirait vraiment l'album[1].

Réceptions[modifier | modifier le code]

Avec cet album, Motörhead élargit considérablement sa fanbase, l'album atteignit la 24e place des charts britanniques et resta classé pendant onze semaines. Il sera certifié disque d'argent au Royaume-Uni en mars 1981 pour plus de 60 000 exemplaires vendus. Les singles Overkill et No Class se classèrent aussi dans le UK single top 100 respectivement à la 39e et 61e place.

Rééditions[modifier | modifier le code]

Le label indépendant, Castle Communications réédita l'album sur CD en 1996 avec cinq titres supplémentaires.

Informations sur ces titres bonus
  • Too Late, Too Late, inédit en album, était la face B du single Overkill
  • Like a Nightmare, inédit en album, était la face B du single No Class
  • Louie Louie, inédit en album, était le premier single de Motörhead pour Bronze Records et est une reprise de Richard Berry datant de 1957.
  • Tear Ya Down (Instrumental Version), inédit en album, était la face B du single Louie Louie

En 2005, ce fut au tour de Sanctuary Records de proposer une réédition sous forme de double-album dans le cadre des éditions Deluxe. Le premier disc est la copie de l'album original et le second propose des versions alternatives et des enregistrements en public.

Liste des titres[modifier | modifier le code]

Face 1
No Titre Durée
1. Overkill 5:13
2. Stay Clean 2:41
3. (I Won't) Pay Your Price 2:55
4. I'll Be Your Sister 2:52
5. Capricorn 4:08
Face 2
No TitreAuteur Durée
6. No Class 2:40
7. Damage CaseKilmister, Clarke, Taylor, Mick Farren 3:01
8. Tear Ya Down 2:40
9. Metropolis 3:35
10. Limb from Limb 4:55
Pistes supplémentaires de la réédition de 1996
No TitreAuteur Durée
11. Too Late, Too Late (Face-B du single Overkill) 3:25
12. Like a Nightmare (Face-B du single No Class) 4:13
13. Louie LouieRichard Berry 2:47
14. Tear Ya Down (version instrumentale) 2:40
15. Louie Louie (version alternative)R. Berry 2:52

Disc 2 de la réédition Deluxe Edition 2015[modifier | modifier le code]

No TitreAuteur Durée
1. Louie, LouieBerry 2:47
2. Louie, Louie (Alternative Version)Berry 2:52
3. Louie, Louie (Alternative Version 2)Berry 2:45
4. Tear Ya Down 2:41
5. Tear Ya Down (Alternative Version) 2:41
6. Tear Ya Down (Instrumental Version) 2:39
7. Too Late, Too Late 3:25
8. Like a Nightmare (Alternative Version) 4:13
9. Like a Nightmare 4:27
John Peel In-Session enregistré le 18 September 1978)
No TitreAuteur Durée
10. Louie Louie (Live)Berry 2:46
11. I'll Be Your Sister (Live) 3:15
12. Tear Ya Down (Live) 2:39
In-Concert - Live From Paris Theatre, London, 16 May 1979
No Titre Durée
13. Stay Clean 3:03
14. No Class 2:43
15. I'll Be Your Sister 3:35
16. Too Late, Too Late 3:24
17. (I Won't) Pay Your Price 3:19
18. Capricorn 4:14
19. Limb From Limb 5:26

Les musiciens[modifier | modifier le code]

Charts et certification[modifier | modifier le code]

Charts album
Année Pays Durée du
classement
Meilleur
classement
1979 Drapeau de la France France[3] 36 semaines 17e
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni [4] 11 semaines 24e
2019 Drapeau de l'Allemagne Allemagne[5] 1 semaine 96e
Drapeau de la Belgique Belgique (V)[6] 1 semaine 128e
Certification
Pays Certification Ventes Date
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni[7] Disque d'argent Argent 60 000 + 06/03/1981

Charts singles[modifier | modifier le code]

Date Single Chart Position
10/03/1979 Overkill [2] Drapeau du Royaume-Uni UK Singles Chart 39e
30/06/1979 No Class [2] Drapeau du Royaume-Uni UK Singles Chart 61e

Autour de l'album[modifier | modifier le code]

Overkill fait partie du "Rock'n'Roll : la discothèque idéale : 101 disques qui ont changé le monde" du rock critique Philippe Manœuvre.

Notes et références[modifier | modifier le code]