Ordre bavarois de Maximilien pour la science et l'art

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Ordre bavarois de Maximilien pour la science et l'art
Illustration.
Médaille depuis 1980.
Seconde illustration.
Ruban depuis 1980.
-
Conditions
Décerné par Drapeau de Bavière Bavière
Type Ordre honorifique civil
Décerné pour Réalisations exceptionnelles en science et en art
Éligibilité Civils
Détails
Statut Toujours décerné
Statistiques
Création par Maximilien II de Bavière
Ordre de préséance

L'Ordre bavarois de Maximilien pour la science et l'art (en allemand : Bayerischer Maximiliansorden für Wissenschaft und Kunst) a été créé le 28 novembre 1853 par le roi Maximilien II de Bavière. Il est décerné pour reconnaître et récompenser des réalisations exceptionnelles en science et en art.

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1853 sont distingués : au titre de la science, le naturaliste et explorateur Alexander von Humboldt, le physicien Carl August von Steinheil et le mathématicien Carl Friedrich Gauss ; au titre des arts, l'écrivain Jacob Grimm et le poète Joseph von Eichendorff.

À partir de 1933, quand commence le régime nazi, l'ordre n'est plus attribué. Il est rétabli en 1980 par Franz Josef Strauss, ministre-président du Land de Bavière[1].

Critères[modifier | modifier le code]

L'ordre est de préférence décerné à des scientifiques et à des artistes allemands ; il n'est pas limité aux citoyens de Bavière. L'ordre comprend une classe et deux sections (science et art) ; il est limité à 100 membres vivants[2].

Membres[modifier | modifier le code]

De 1853 à 1932, l'ordre a été décerné à 351 bénéficiaires ; de 1980 à 2018, à 222 [3].

En décembre 2018, le nombre de membres de l'ordre en vie s'élève à 95[3].

Insignes[modifier | modifier le code]

La médaille de l'ordre a été créée par les bijoutiers Hemmerle de Munich en 1905[4], et sa forme est restée inchangée : une croix oblongue émaillée bleue, bordée de blanc et d'or, avec des rayons de la même couleur, tous reliés par un cercle émaillé en blanc et bordé d'or.

Le ruban d'origine est bleu foncé avec des rayures blanches sur chaque face ; il est encore utilisé, mais à partir de 1980, une autre version existe : blanche avec des rayures bleues sur les côtés.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Gesetz über den Bayerischen Maximiliansorden für Wissenschaft und Kunst vom 18. März 1980, article 1.
  2. Gesetz über den Bayerischen Maximiliansorden für Wissenschaft und Kunst vom 18. März 1980, articles 2 et 3.
  3. a et b (de) « Terminhinweis: Ministerpräsident Dr. Markus Söder verleiht Bayerischen Maximiliansorden », sur Bayerische Staatsregierung, (consulté le 14 décembre 2018).
  4. (en) Sarah Royce-Greensill, « Hemmerle celebrates 125 years with a collection inspired by its past as a medal-maker », The Telegraph,‎ (lire en ligne).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Georg Schreiber, Die Bayerischen Orden und Ehrenzeichen, Munich, Prestel-Verlag, .
  • (de) Körner, « Der Bayerische Maximiliansorden für Wissenschaft und Kunst und seine Mitglieder », Zeitschrift für Bayerische Landesgeschichte, vol. 47,‎ , p. 299–398 (lire en ligne)
  • (de) Hefte zur Bayerischen Landesgeschichte, vol. 2, Kommission für bayerische Landesgeschichte bei der Akademie der Wissenschaften, (ISBN 3-7696-9700-6)
  • (de) « Gesetz über den Bayerischen Maximiliansorden für Wissenschaft und Kunst », Bayerische Staatsregierung, München, .

Liens externes[modifier | modifier le code]