Open Internet Project

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L'Open Internet Project (OIP) a été créé le 12 mars 2014 à Boulogne-Billancourt (France). L'association, basé à Bruxelles, a vocation à agir en groupe d'influence (ou lobby) [1] auprès des instances de l'Union Européenne et de ses gouvernements nationaux [2] afin de défendre le Secteur digital européen. Ils ambitionnent de mobiliser l'opinion contre les pratiques de Google et son hégémonie [3], [4]. Le manifeste fondateur est publié le 15 mai 2014 [5].

Parmi ses membres on trouve: le comparateur de prix Meilleurtaux.com, le moteur de recherche Qwant, les syndicats SETO, esml, GESTE et GNI, la SACEM, Solocal Group, Axel Springer, Hubert Burda Media, Confort Visuel, le cartographe multimédia Evermaps [6], ou encore la Fédération française des télécoms [7].

Parmi les initiatives prises par l'Open Internet Project, on peut citer la création de l'outil Google Observer dont le but est de répertorier les pratiques de Google, via son moteur de recherche, qu'elles soient bonnes ou mauvaises [8]; ainsi que la plainte contre la société Google [9], [10], [11] débouchant sur la condamnation de cette dernière à payer 2,6 milliards d'euros d'amende pour Google Shopping et 4,2 milliards d'euros pour Android [12], [13], [14].

Son président actuel est Éric Léandri [15].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Open Internet Project (OIP) | LobbyFacts Database », sur lobbyfacts.eu (consulté le 11 septembre 2019)
  2. Léa Lejeune, « Loi Lemaire : l'Open Internet Project défend un amendement anti-Google », sur challenges.fr, (consulté le 14 septembre 2019)
  3. « Open Internet Project », sur fr.openinternetproject.net (consulté le 11 septembre 2019)
  4. Olivier Tesquet, « L'Open Internet Project, le nouveau meilleur ennemi de Google », sur telerama.fr, (consulté le 14 septembre 2019)
  5. « Manifeste de l'Open Internet Project », sur fr.openinternetproject.net (consulté le 11 septembre 2019)
  6. « Les membres de l'Open Internet Project », sur fr.openinternetproject.net (consulté le 11 septembre 2019)
  7. « Les télécoms français rejoignent l'Open Internet Project, le front anti-Google », sur usine-digitale.fr (consulté le 11 septembre 2019)
  8. « Contribute to the initiative by posting cases », sur fr.openinternetproject.net (consulté le 11 septembre 2019)
  9. « Les éditeurs d'Europe lancent une grande action en justice contre Google », sur www.journaldunet.com (consulté le 11 septembre 2019)
  10. « Concurrence : l’Open Internet Project s’attaque à Android », sur www.linformaticien.com (consulté le 11 septembre 2019)
  11. Stéphane ASTIER, « L’Open Internet Project relance l'offensive contre Google », sur haas-avocats.com, (consulté le 14 septembre 2019)
  12. Open Internet Projet, « Complaint_FR », sur openinternetproject.net (consulté le 14 septembre 2019)
  13. Alexandre Boero, « Éric Léandri, P.-D.G. de Qwant, réplique : « Des gens sont allés très loin pour nous déstabiliser » », sur Clubic.com, (consulté le 11 septembre 2019)
  14. Guénaël Pépin, « Android : l'Open Internet Project nous parle de sa plainte contre Google en Europe », sur nextinpact.com, (consulté le 14 septembre 2019)
  15. guenael@nextinpact.com, « Où va l'Open Internet Project ? », sur www.nextinpact.com, (consulté le 11 septembre 2019)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]