Opération Provide Hope

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Operation Provide Hope est le nom de code donné à plusieurs opérations humanitaire des forces armées des États-Unis destiné aux États créés après la dislocation de l'URSS à partir de 1992. Ce programme humanitaire médical lancé par le Département d'État des États-Unis est soutenue par le Département de la Défense et des organismes privées.

De 1992 à 2012, elle a consisté en autre à la livraison de près de 318 millions de dollars de fournitures médicales. En 2011, le Département d'État des États-Unis a décidé de stopper le financement de l'opération à la fin de l'année fiscale 2014[1].

Communauté des États indépendants[modifier | modifier le code]

Un McDonnell Douglas C-17 Globemaster III décollant de la base aérienne de Charleston pour l'Albanie dans le cadre de Provide Hope.

L'opération est coordonnée par l'United States Naval Forces Europe pour fournir du matériel médical aux anciennes Républiques soviétiques après la disparition de l'URSS. L'opération fut annoncée par le Secrétaire d'État James A. Baker, III le dans le cadre d'une conférence internationale destinée à aider ces pays et le premier chargement américain fut envoyé le [1],[2].

Soixante-cinq missions assurées par des C-5 et des C-141 décollant de bases de l'United States Air Forces in Europe, celle de Rhein-Main Air Base en Allemagne et de deux en Turquie, délivrèrent 2 363 tonnes d'aliments et de matériel médical à 24 sites de la Communauté des États indépendants durant la phase initiale. La plupart des cargaisons provenaient des restes de la guerre du Golfe (1990-1991)[3].

Après la phase initiale de livraison, la deuxième phase de l'opération consista à aider les anciennes Républiques soviétiques. Les vivres et le matériel médical furent convoyés par mer, terre et air à partir de l'Europe. En tout, plus de 22 000 tonnes furent envoyées à 33 villes de l'ancienne Union Soviétique. La phase finale de l'opération a consisté à construire des hôpitaux ainsi qu'à fournir et former du personnel dans toute l'ancienne Union Soviétique[4].

L'opération a pris fin en septembre 1994.

Moldavie[modifier | modifier le code]

Matériel destiné à la Moldavie en 1999.

Le 86th Airlift Wing transporte du matériel médical en Moldavie de 1998 à 2000[5].

Kirghizistan[modifier | modifier le code]

Marie Yovanovitch, ambassadrice des États-Unis au Kirghizistan et le personnel du centre nationale d'oncologie de Bishkek avec du matériel fourni par le 376th Expeditionary Medical Group de la base aérienne de Manas en 2007.

Depuis 1993, le Kirghizistan bénéficie de ce programme[6]. Douze missions ont eu lieu pour, en autre, la livraison de 56 527 423 de matériel médical provenant du département de la Défense[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) William M. Stubbs, Operation Provide Hope: Nation-Building Through Healthcare, United States Army War College,‎ , PDF, 26 p. (lire en ligne).
  2. (en) Département d'État, « Fact sheet: Operation Provide Hope - aid to former Soviet republics », sur Columbia Broadcasting System,‎
  3. (en) Thomas L. Friedman, « As Food Airlift Starts, Baker Hints U.S. Might Agree to Role in a Ruble Fund », The New York Times,‎ (lire en ligne)
  4. (en) « Operation Provide Hope », sur GlobalSecurity.org (consulté le 7 décembre 2011)
  5. (en)[doc]Général William Bender, « 2008 Heritage Pamphlet 86 Airlift Wing », sur Ramstein Air Base,‎ (consulté le 7 décembre 2011)
  6. (en) Les Waters, « Manas medical group provides hope to local hospitals », sur United States Air Force Medical Service,‎ (consulté le 7 décembre 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]