Incirlik Air Base

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Incirlik AB en 1987
KC-135 de la Garde nationale de l'Ohio à Incirlik AB

Incirlik Air Base (code AITA: LTAG • code OACI: ADA) est une base aérienne de Turquie située près de la petite ville d'İncirlik mais situé dans le district de Sarıçam, à douze kilomètres à l'est de la ville d'Adana, accueillant des éléments de l'United States Air Forces in Europe servant de support aux opérations de l'OTAN. La construction de cette base a commencé en 1951 à la suite d'un accord avec le gouvernement turc et elle fut déclarée opérationnelle en 1955. Elle possède une piste principale de 3 050 mètres et une autre de 2 740 mètres ainsi que 60 hangars durcis (HAS ou Hardened Aircraft Shelters (en)). L'unité principale de la base est le 39th Air Base Wing (en).

50 à 90 bombes atomiques B-61 - sur les 200 engins nucléaires déployés par l’Otan en Europe - sont stockées sur la base turque d’Incirlik[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Coup d'État avorté de juillet 2016[modifier | modifier le code]

Le coup d'État avorté de juillet 2016 a pour effet la coupure d'électricité dans la base et aucun ordre de vol n'est possible. La secrétaire de l'information du Pentagone américain, Peter Cook, déclare que: « les équipements américains de la base d'Incirlik fonctionnent à partir de générateurs internes. » Le capitaine Danny Hernandez, porte parole de l'EUCOM affirme que « toutes nos infrastructures de Turquie sont entièrement sous contrôle et qu'il n'y a eu aucune atteinte à leur sécurité. » « Il n'y a pas eu à déplorer de désordre dans cette base. » Le niveau de sécurité est passé à DELTA, le plus élevé, le personnel américain est assigné à la base et le personnel turc est désormais interdit d'accès[2],[3]. Le 17 juillet 2016, le générateur électrique n'est toujours pas en marche, et la permission de mener des opérations aériennes contre l'organisation État islamique à partir de la base d'Incirlik n'est plus donnée par les autorités turques. Le commandant turc de la base a été arrêté par les hommes des forces locales loyales au président Erdogan[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://savoie-antinucleaire.fr/2016/12/29/ankara-ne-controle-pas-larme-nucleaire-us-stockee-sur-sa-base-dincirlik/
  2. (en) John Vandiver, « Turkey closes air space over Incirlik, grounding US aircraft at base », Stars and Stripes,‎ (lire en ligne)
  3. (en) Eric Schmitt, Dan Bilefsky, « Turkey Interrupts U.S. Air Missions Against ISIS at Major Base », New York Times,‎ (lire en ligne)
  4. « Incirlik airspace reopened; Turkish base commander detained », sur stripes.com (consulté le 18 juillet 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]