Onejiru

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Onejiru
MilanoOnejiru433714827.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Onejiru est une chanteuse contemporaine de jazz allemande. Elle est née au Kenya et déménage en Allemagne quand elle est encore adolescence. Son vrai nom est Pielina Wanjiru Schindler[1],[2], et ses noms de scène sont Onejiru et Onejiro Schindler.

Carrière d'artiste[modifier | modifier le code]

Née au Kenya, Pielina Wanjiru Schindler grandit dans le quartier de Wanne-Eickel en Allemagne. Elle débute dans la musique en participant à une chorale pour jeunes filles et des cours de ballet. Elle devient membre du groupe Fighters de Helge Schneider. Onejiro part en tournée en Allemagne et en Autriche et chante aussi avec Jan Delay, Sam Ragga Band (en), Sam Ragga (en)[3] et Matthias_Arfmann (en)[4]. Son premier album Prophet of Profit sort en 2006[5],[6]. Elle est membre du groupe Sisters qui est un groupe composé uniquement de chanteuses. Elle sort avec les Sisters un autre album Gender Riots en 2008. En 2008 elle est classée à la 14e place au concours Bundesvision Song Contest 2008 pour la région North Rhine-Westphalia[7],[8] avec la chanson Unite.

Le 11 octobre 2012, les Sisters sont invitées à la première Journée internationale de la fille de l'ONU et elles composent la chanson Because I am a Girl en soutien de la campagne du même nom. Elles sont ambassadrices de la campagne depuis 2010 car elles réalisent que la Journée internationale de la fille est dédiée à l'obtention des mêmes droits pour les garçons et les filles. La chanson est jouée le jour du lancement de la campagne au club de blues BB King à New York[9].

En septembre 2016 Onejiru est invitée avec les Sisters au 14e Festival du film africain à Cologne puisque leurs activités correspondent au thème de l'événement Sisters in African Cinema (Sœurs dans le cinéma africain)[10]. Leur nom est Sister Keepers avant 2005, car elles sont le pendant féminin du groupe antiraciste Brothers Keepers[11].

En 2010, elles se rendent dans des écoles à Hamburg en Allemagne dans le cadre de manifestations organisées par l'Agence fédérale pour l'éducation civique (Bundeszentrale für politische Bildung). Le programme comprend des cours pour autonomiser les filles à travers la chanson, la danse pour apprendre à garçons à travailler ensemble. Ces programmes donnent l'opportunité aux étudiantes et aux étudiants de réfléchir à la vie dans un environnement multiculturel, en y incluant la problématique "Afro-allemands - étrangers dans votre propre pays"[10],[12]. L'organisation humanitaire Plan International invite les Sisters en tournée au Brésil, au Ghana et au Togo, ainsi que en Allemagne pour le projet Girls go for Goals en 2011[13].

Kenyan heritage[modifier | modifier le code]

Onejiro figure dans le film documentaire Black Milk- Halbschwarz geht nicht (Black Milk- à moitié noire ne va pas), qui est créé par le directeur Britta Wandaogo [14]. Le film documentaire est une histoire au sujet d'une femme kenyane entre des pays nationaux et étrangers. Quand Onejiru visite le Kenya à l'âge de 22 ans, cela faisait 10 ans qu'elle a déménagé en Allemagne: elle réalise que vivre en Allemagne l'a habituée à l'environnement culturel en Allemagne, la coupant de ses racines culturelleskikuyus. Cette réalisation la conduit à éprouver un conflit intérieur de entre son cœur et sa raison éduquée. Le film retrace son parcours pour retrouver une certaine paix de l'esprit et reconnaître que son identité n'est pas partagée entre le fait d'être kenyane et de vivre en Allemagne [15].

Je n'ai pas besoin de me recroqueviller - je suis déjà noire!

Le film Black Milk - Halbschwarz geht nicht est nominé lors du 21e Festival international du film d'Emden-Norderney en 2009 et est sélectionné pour le DMG Award[16]. En 2014, Onejiro fais une tournée à Addis Abeba pour l'ONG Viva con Agua œuvrant pour l'accès à l'eau potable et se produit en tant que chanteuse invitée lors d'un concert de Gentleman avec Tamika, Ivy Quainoo et Silly Walks [15],[17]. À Addis Abeba, ils chantent la chanson "Ethiopia Calling" [18]. Cette tournée continue au Kenya, où elle apparait sur scène avec Marteria et Maeckes (en) et Octopizzo [19].

Discographie[modifier | modifier le code]

Contribution à des compilations[modifier | modifier le code]

  • 2006 : Prophets Of Profit a compilé dans « Die Tageszeitung - Inter Deutschland: Neue Hymnen und Songs zur WM 2006 », Die Tageszeitung / TAZ (apr-26-2006), {{Article}} : paramètre « date » manquant (lire en ligne)[26]
  • 2008 We Carry On a compilé dans Grégoire Marino, « Frost & Wagner / Remixes (SBCD0009) », Frost & Wagner (consulté le 21 octobre 2016)[27]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Pielina Schindler », Warner/Chappell Music (consulté le 29 janvier 2016)
  2. (de) rédaction Deutschlandfunk Nova, « "Uganda ist wunderschön" · Deutschlandfunk Nova », Deutschlandfunk Nova,‎ (lire en ligne, consulté le 28 novembre 2017)
  3. Sam Ragga Band, « Loktown Hi-Life », Wea International (Warner), (ASIN B004VCN9ZQ, consulté le 21 octobre 2016).
  4. (de) « Matthias Arfmann Presents Ballet Jeunesse (Limited Edition) », Universal Music Classics (Universal Music), (ASIN B01HQWP3LA, consulté le 20 octobre 2016).
  5. (de) Vina Yun, « Onejiru Prophets of Profit: Record Critics to Their Album », Cologne, Germany, Intro GmbH & Co. KG, (consulté le 20 octobre 2016).
  6. (de) « Inter Deutschland: Neue Hymnen Und Songs Zur WM 2006 », Musik-Sammler.de (consulté le 20 octobre 2016).
  7. (de) « Unite- 424397 » (consulté le 20 octobre 2016).
  8. (de) « Stars and Info » (consulté le 20 octobre 2016).
  9. (de) « Sisters bei der UN in NEW YORK », (consulté le 21 octobre 2016).
  10. a et b (en) Mkenyaujerumani, « Kenya at the 14th Afrika Film Festival in Cologne », Mkenya Ujerumani, (consulté le 20 octobre 2016).
  11. (en) « Sisters (5) Profile » (consulté le 21 octobre 2016).
  12. (de) « Afrodeutsch – Fremd im eigenen Land » (consulté le 20 octobre 2016).
  13. (de) « Sisters—Unsere Bisherigen Projekte und Erfolge », ©Onejiru (consulté le 27 octobre 2016).
  14. « Black Milk nominated for the DGB-Film Award 200: International Filmfestival Emden-Norderney », Wandaogo (consulté le 21 octobre 2016)
  15. a et b Mkenyaujerumani, « Kenyan Artist Features in Gentleman’s New Song », Mkenya Ujerumani, (consulté le 20 octobre 2016)
  16. (de) « DGB vergibt Preis für sozialkritischen Film: Fünf Filme beim 20. Internationalen Filmfest Emden-Norderney nominiert », (consulté le 21 octobre 2016)
  17. (de) « Onejiru von Viva con Agua "Uganda ist Wunderschon" » (consulté le 20 octobre 2016)
  18. Mädchenfilm, « ETHIOPIA CALLING - TRAILER », vimeo (consulté le 21 octobre 2016)
  19. (de) Samira Yontar, « Viva con Agua – #Waterwater-Projektreise: Gemeinsamer Song von Marteria, Maeckes, Onejiru und Octopizzo [News] », JUICE MAGAZIN – HipHop & Rap, (consulté le 21 octobre 2016)
  20. « Wasser (From the Album Loktown Hi-Life) », Eimsbush Entertainment, (consulté le 20 octobre 2016)
  21. Sam Ragga Band, « Loktown Hi-Life », Eimsbush Entertainment, (ASIN B004VD2CHQ, consulté le 21 octobre 2016)
  22. Turtle Bay Country Club, « Heaven [feat. Onejiru] », Motor / Universal Music Domestic Division (consulté le 21 octobre 2016)
  23. a et b Onejiru, « Prophets of Profit », Golden Delicious Music / Gdm (Soulfood), (ASIN B000F6ZGR6, consulté le 21 octobre 2016)
  24. (Potelea) Mbali, « Motorcitysoul » [EP], INFRACom, (consulté le 20 octobre 2016)
  25. « Gender Riots » [CD], Echo Beach, (ASIN B001BP2Z5Q, consulté le 21 octobre 2016)
  26. Onejiru, « Prophets of Profit », Golden Delicious Music, (consulté le 21 octobre 2016)
  27. Frost & Wagner, « Remixes » [Audio CD], Best Seven (rough trade), (ASIN B0014R9EKA, consulté le 21 octobre 2016)