Oliver Rohe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Oliver Rohe est un romancier français né le [1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Né d'un père allemand et d'une mère libanaise, il a grandi à Beyrouth jusqu'à l'âge de 17 ans avant de suivre les siens à Paris. Après des études de droit et de sciences politiques, il travaille notamment pour la presse, écrivant pour les pages culture de différents magazines.

En 2003 paraît Défaut d'origine (Allia, 2003) accueilli de manière très élogieuse par la critique.

Dans le même temps, il travaille à créer une revue littéraire avec Jérôme Schmidt, Benoit Maurer et Maxime Berrée. En septembre 2004 parait le premier numéro de la revue Inculte qui agrégera des auteurs et des traducteurs du champ littéraire comme de la philosophie : François Bégaudeau, Mathieu Larnaudie, Arno Bertina, Claro, Hélène Gaudy, Mathias Enard, Maylis de Kerangal, Joy Sorman, etc.

En 2005 paraît Terrain vague, (Allia, 2005) un court récit publié avec des dessins de Alexis Gallissaires.

Alors qu'une partie des dossiers de la revue Inculte travaille la question de la culture pop, il écrit une fiction biographique consacrée à David Bowie, Nous autres, éditions Naïve, coll. « Sessions ». L'essai à six mains intitulé Une année en France (avec François Bégaudeau et Arno Bertina, Gallimard, 2007) interroge une séquence de la vie politique française (mars 2005 - mars 2006) tout en expérimentant formellement (anonymat des fragments, entrecroisement des récits, etc.) des pratiques que les dossiers de la revue avaient pu esquisser.

En 2009 paraît un roman qui passe très vite pour important, Un peuple en petit (Gallimard, 2009[2]) et en 2012, à l'occasion de la parution aux éditions Inculte de Ma dernière création est un piège à taupes (vie de Mikhaïl Kalachnikov), le mensuel Le Matricule des Anges lui consacre son dossier du mois.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]