Jérôme Ferrari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ferrari.

Jérôme Ferrari

Description de cette image, également commentée ci-après

Jérôme Ferrari en 2014

Naissance 1968
Paris, Drapeau de la France France
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres
Roman,

Œuvres principales

Jérôme Ferrari, né en 1968 à Paris, est un écrivain et traducteur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jérôme Ferrari effectue une partie de ses études à la Sorbonne, où il obtint la licence de philosophie de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Ses parents sont originaires de Fozzano et il a lui-même vécu en Corse et enseigné la philosophie au lycée de Porto-Vecchio. Durant cette période il a organisé notamment des cafés philosophies à Bastia, puis enseigné au lycée international Alexandre-Dumas d'Alger, au lycée Fesch Ajaccio et au lycée français Louis Massignon d'Abou Dabi[1].

Il obtient le prix Goncourt 2012 pour son livre Le Sermon sur la chute de Rome[2].

Œuvre[modifier | modifier le code]

- Prix Goncourt 2012[7],[8]

Traductions de la langue corse[modifier | modifier le code]

  • (co) Prighjuneri, prisonnier de Marcu Biancarelli, Albiana, 2001
  • (co) 51 Pegasi, astre virtuel de Marcu Biancarelli, Albiana, 2004
  • (co) Murtoriu : Ballade des innocents de Marcu Biancarelli, [« Murtoriu : A baddata di Mansuetu », 2009], trad. de Jérôme Ferrari, Marc-Olivier Ferrari et Jean-François Rosecchi, Arles, France, Actes Sud, 2012, 270 p. (ISBN 978-2-330-01012-6)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. « Jérôme Ferrari », sur http://www.actes-sud.fr (consulté le 14/11/2010)
  2. AFP, « Jérôme Ferrari sacré par le prix Goncourt », sur lefigaro.fr,‎ 7 novembre 2012 (consulté le 7 novembre 2012)
  3. « Le prix Landerneau revient à Jérôme Ferrari », sur http://www.livreshebdo.fr,‎ 3 juin 2009 (consulté le 14/11/2010)
  4. « Grand Prix Poncetton de la SGDL », sur http://www.prix-litteraires.net (consulté le 14/11/2010)
  5. « Jérôme Ferrari remporte le Prix du Roman France Télévisions », sur http://bibliobs.nouvelobs.com,‎ Nouvel Obs05/11/2010 (consulté le 14/11/2010)
  6. « En enfer, où sont le bien et le mal ? », sur http://archives.lesoir.be,‎ Le Soir, vendredi 12 novembre 2010 (consulté le 14/11/2010)
  7. « Le Goncourt pour Jérôme Ferrari », sur Livres hebdo,‎ 7 novembre 2012 (consulté le 7 novembre 2012)
  8. Grégoire Leménager, « Le Goncourt pour Ferrari, le Renaudot pour Scholastique Mukasonga », sur Nouvel Obs,‎ 7 novembre 2012 (consulté le 7 novembre 2012)