Olea rubrovenia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la botanique image illustrant une Oleaceae
Cet article est une ébauche concernant la botanique et une Oleaceae.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Olea rubrovenia (Elmer) Kiew est un végétal appartenant au genre Olea. C'est un arbre qui peut atteindre 10 m de haut. Il pousse en Malaisie et au Sarawak. Il a été reconnu et classé dans le sous-genre Tetrapilus par P.S. Green lors de sa révision du genre Olea (2002) avec ses synonymes et sa description botanique.

Synonymes botaniques[modifier | modifier le code]

  • Linociera rubrovenia Elmer (1909,
  • Ilex decussata Heine (1953),
  • Tetrapilus rubrovenia (Elmer) (1957),
  • Olea decussata (Heine) Kiew (1979).

Description botanique[modifier | modifier le code]

Appareil végétatif[modifier | modifier le code]

C'est un arbre qui peut atteindre 10 m de haut. Les jeunes pousses sont glabres. Les feuilles sont coriaces, glabres, avec des pétioles qui ont entre 5 à 15 mm de long. Le limbe est ovale à elliptique, oblong ou oblong-lancéolé de (3,5-)6 à 10(-13) cm de long et large de (2-)2,5 à 4,5(-6) cm de large, la base est largement aigüe à étroitement obtuse, atténuée sur le pétiole, l'apex est aigu, acuminé, occasionnellement raccourci ainsi. Les bords sont entiers. Il y a 6 à 8 nervures primaires de part et d'autre de la nervure centrale laquelle est saillante sur le dessous, enfoncée sur le dessus, la nervuration est d'autre part de couleur sombre.

Appareil reproducteur[modifier | modifier le code]

Inflorescence d'Oleacée en panicule

Les inflorescences sont axillaires en panicules denses, de 1 à 2 cm de long, à fleurs abondantes sub-ombellées, glabres ou finement pubérulentes, avec des pédicelles de 1,5 à 5 mm de long. Les pédicelles ont 0,5 à 1 mm de long. Les fleurs mâles viennent des bourgeons un peu globuleux mesurant 1 mm de diamètre. Le calice mesure 1 mm de long, largement quadrilobè, glabre avec les bords ciliés. La corolle mesure 1 à 1,5 mm de long, divisée légèrement moins qu'à la moitiè avec des lobes oblongs, arrondis et cucullés. Les étamines sont largement ellipsoïdes de 1 mm de long dans les fleurs bisexuées, de 1,5 mm dans les fleurs mâles, subsessiles, connectives, sans appendices. L'ovaire est en forme de bouteille, de 2 mm de long, le style à peine visible, le stigmate petit, bilobé, abortif dans les fleurs mâmes. Le fruit est une drupe ovoïde de 1,8 par 1,5 cm.

Répartition géographique[modifier | modifier le code]

Le matériel examiné provient de :

C'est une espèce de haute altitude, endémique du Mont Kinabalu (Sabah) mais également enregistré dans le Gunong Mulu (en bordure du Sarawak). Elle a été enregistrée sur les flancs et les crètes entre 1.500 et 2.400 m.

Utilisations[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Article général Pour des articles plus généraux, voir Oleaceae, Olea et Tetrapilus.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (en)Green, P. S. 2002. A revision of Olea L. Kew Bull. 57:123 (taxon 24 Tetrapilus).Document utilisé pour la rédaction de l’article (traduction/transposition R. Gimilio)

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :